Cuisine

On cuisine ensemble avec France Bleu Elsass

Du lundi au vendredi à 10h05

Gougères
Gougères © Getty - Justin Hankins - n° : 88873997

Les gougères de Gilbert Huttler

Gilbert Huttler, passionné de théâtre, auteur de pièces en alsacien, fait découvrir cette spécialité bourguignonne et franc-comtoise faite de pâte à choux parfumée au fromage râpé ajouté à la pâte à choux encore tiède avant que les gougères soient réparties sur la plaque de cuisson et enfournées.

L’envie  de faire découvrir ces choux pour l'apéritif m’est venue parce que ma fille Eve vit en Bourgogne. Elles sont encore meilleures  lorsqu'on les déguste tièdes, précise t'il.

Il a écrit des pièces qui ont été portées sur scène à l’Opéra de Strasbourg par le Théâtre Alsacien de Strasbourg, à Mulhouse, ou encore plus récemment, à Haguenau. Sa pièce Raüch ohne Fiir ? (De la fumée sans feu ?) est actuellement à l’affiche.

Le théâtre le passionnait déjà enfant à Haegen. Sans doute est-ce le curé du village, Jean Klayelé qui lui a donné ce virus, dans le cadre des animations du village. Le théâtre restera le fil conducteur de sa vie. Comme jeune enseignant à Lemberg en Moselle, il avait créé une section de Kasperletheater, de théâtre de marionnettes. Puis à Bouxwiller, dans le prolongement de ses activités de professeur, il fera du théâtre alsacien dans le cadre de "langues et culture régionales" au collège de Bouxwiller en 2000 dont il fut principal. 

Ce professeur de biologie  a dirigé pendant dix ans la section théâtre du Club des jeunes de Rosenwiller, près de Dettwiller où il réside. Et il a créé une troupe issue de l’association "les Amis de la Bibliothèque Municipale de Dettwiller". Il mènera deux projets ambitieux qui connurent un réel succès. D'abord, en 1991, les Misérables d' après Victor Hugo. Il en signa l'adaptation et la mise en scène. 

Il réitéra l'expérience en 1993 en adaptant cette fois "Notre Dame de Paris".

Gilbert crée ensuite la compagnie du Marque-page en 2000 avec laquelle il joue des pièces de boulevard en langue française : "Chat en poche", "Oscar", "les dix petits nègres", « Toc Toc » de Laurent Baffie. En 2002, il a connu une grande joie avec son conte de Noël  "Hans Trapp un Christkindel", primé lors du concours régional d'aide à l'écriture de pièces en alsacien organisé en 2001 par la Région Alsace et l' Agence Culturelle d' Alsace et retenu par le Théâtre Alsacien de Strasbourg. 

"Quand on a goûté au plaisir d’écrire, on n'a que l'envie de continuer. Ecrire en alsacien est devenu pour moi comme une passion, seul le temps me fait parfois défaut".

En 2017, explique t’il,  j’ai répondu à l’appel à projet _Langues en scène_, lancé par la Région Grand  Est et sollicitant l’écriture théâtrale en langues régionales adossée à une troupe professionnelle et mon projet Raüch ohne Fiir ?  a été retenu. Plusieurs représentations en seront données à travers l’Alsace à l’occasion d’un festival, dont une aux Tanzmatten  à  Sélestat le 1er février 2019 et une le 9 février à l’Espace Rohan de Saverne.  Elles seront accompagnées d’une traduction en langue française.

Le sujet de Raüch ohne Fiir ? traite de la rumeur, de sa force destructrice, avec comme point de départ une suspicion d’abus sexuel  envers un jeune. Si le thème est délicat, ajoute Gilbert, la mise en scène réalisée par la compagnie professionnelle Calamity Jane n’en est que plus originale. Elle se construit comme un polar convoquant les sorcières,  les superstitions, les légendes, dans une scénographie plus qu’époustouflante.

Ingrédients pour une vingtaine de gougères 

  • 25 cl d’eau 
  • 80 g de beurre coupé en morceau
  • 1 cuillerée à café de sel
  • 150 g de farine
  • 4 œufs 
  • 150 g de fromage (comté ou gruyère) râpé, 
  • 1 pincée de noix de muscade râpée 
  • 1 tour de poivre du moulin

Réalisation

Dans une casserole, portez l’eau à ébullition avec le beurre coupé en morceaux  et le sel.

Hors du feu, ajoutez la farine en mélangeant vivement à l’aide d’une spatule en bois ou d’une cuillère en bois. Maintenez la casserole sur la source de chaleur en remuant la pâte afin qu’elle n’attache pas. La pâte doit sécher sur feu doux jusqu’à ce qu’elle se décolle de la casserole.

Retirez alors la casserole du feu, laissez tiédir la pâte quelques instants et incorporez les œufs un par un en mélangeant bien.

Ajoutez le fromage râpé, la pincée de muscade râpée et le poivre.

Déposez à l’aide de deux cuillères à café de petits tas de pâte sur une tôle beurrée (ou recouverte d’un papier sulfurisé). 

Enfournez dans un four préchauffé à 200° (th. 6-7) pendant 20 à 25 minutes.

Dégustez de préférence tiède. Accompagnez d’un blanc de Bourgogne ou d’Alsace

Bon  à savoir 

En variante, vous pouvez ajouter,  en même temps que le fromage, de petits morceaux de chorizo ou de jambon. Du thon en boîte égoutté et émietté conviendra également.