On cuisine ensemble dans le Béarn Gourmand

Du lundi au vendredi à 10h05

Emmanuel Heiblé et Nicolas Girard du restaurant "la vieille auberge du Soubestre" à Arzacq-Arraziguet
Emmanuel Heiblé et Nicolas Girard du restaurant "la vieille auberge du Soubestre" à Arzacq-Arraziguet © Radio France - Eric Dreux

La vieille auberge à Arzacq avec les nouveaux propriétaires.

Diffusion du vendredi 20 septembre 2019 Durée : 47min

Le restaurant "la vieille auberge du Soubestre" d'Arzacq a changé de propriétaires depuis mi-juillet.

Après le départ à la retraite du patron Jean Georges Pécoste il y a maintenant quelques mois,  la vieille auberge du Soubestre à Arzacq-Arraziguet accueille de nouveaux patrons. Nadège Mérino faisait de la cuisine et Emmanuel Heiblé était quand à lui dans la bière béarnaise. Ils ont décidé de reprendre l'établissement et ont même gardé le chef Nicolas Girard présent depuis 13 ans. Le point PMU ouvre la semaine semaine prochaine. 

La cuisine de la vieille auberge du Soubestre

La grande cheminée fait partie de l'histoire de l'établissement car on y prépare la cuisine à un prix très abordable de 12 euros le menu, entrée , plat, dessert, café. Pour les amoureux des palombes, car la saison va commencer, le chef Nicolas Girard les prépare au capucin. Un capucin est un ustensile en fer de rôtisserie ayant la forme d’une petite capuche trouée et fixée au bout d’un long manche. Le chef se sert du capucin pour arroser de gras, de graisse ou de jus les viandes ou les volailles en cours de cuisson pour éviter qu’elles ne se dessèchent et leur permet de dorer. Tous les plats sont des produits frais.