Replay du mercredi 31 mars 2021

On cuisine ensemble

Difficile d’échapper à l'agneau pour le déjeuner de Pâques !

L'agneau
L'agneau © Getty

Depuis des siècles l'agneau de pâques est un rituel et est consommée ce jour-là .

 Dans son « Grand Dictionnaire de cuisine », Alexandre Dumas explique que « l’habitude de servir un agneau entier le jour de Pâques s’est conservée en France jusque sous Louis XIV et même Louis XV».  Et il décrit une "pascaline d'agneau à la royale"  venue des agapes des premiers chrétiens . 

Il s’agit d’un agneau entier désossé, farci et rôti.  On retrouve ensuite le gigot, l’épaule ou le carré toujours rôti, piqué d’ail et souvent garnis de légumes nouveaux. 

Dans la cuisine dite « bourgeoise », le grand classique fut longtemps (et est encore dans certaines familles) le trio gigot/flageolets. Mais les recettes ne manquent pas tel l’agneau de 7 heures, un vrai délice qui fond en bouche ; 

  • L'agneau rôti et accompagné d’une galette de pommes de terre, ou de légumes,  
  • Un ragoût d'agneau et ses cocos de Paimpol mijotés à la tomate,  
  • ou encore un gigot à la broche avec de la sauge ou du romarin, 

Stéphane Millour Boucher charcutier à Quimper, de l’association la charcuterie gourmande”, accompagne son agneau de tian de légumes confits. 

Pour en savoir plus sur les menus de Pâques : 

www.charcuterie-gourmande.fr 

Mots clés: