Replay du mardi 19 janvier 2021

Le Hachis-parmentier

C'est à Antoine Parmentier, qui a vécu au XVIIIe siècle, que l'on doit l'invention du hachis qui porte son nom.

Le hachis parmentier.
Le hachis parmentier. © Getty

Antoine Parmentier, Agronome, nutritionniste,  vante au roi Louis XVI  mérites de la pomme de terre qui vient tout juste d'être importée d'Amérique du Sud.  

Il propose alors à l’époque de généraliser la culture de la pomme de terre pour contrer les famines. Déjà consommées en Espagne et en Allemagne, elles restent en France réservées à l’alimentation des animaux et accusées de favoriser certaines maladies. 

Pour convaincre le roi et la cour, Antoine-Augustin Parmentier va leur offrir un repas ne comportant que des plats à base de ce légume. La pomme de terre devient alors le légume de prédilection des Français. Reste à savoir comment accommoder le fameux tubercule. Parmentier invente alors plusieurs recettes dont celle du hachis, qui portera alors son nom. 

Dans sa version traditionnelle, les pommes de terre, cuites à l’eau et réduites en purée avec l’eau de cuisson, sont salées et poivrées. Le reste de pot-au-feu ou n’importe quel autre morceau de viande ou poisson cuit est haché, passé au four avec de l’oignon, du persil et un oeuf.

Souvent à la carte de nombreuses brasseries françaises, adoré des petits comme des grands, il réchauffe les cœurs et comble les estomacs.

Direction La Coquille, rive gauche du quai du Moros à Concarneau  ou Jean Francois Siccalac  le prépare régulièrement pour sa clientèle.