Replay du mercredi 1 juillet 2015

On en fait des tartines

Mis à jour le

Que celui ou celle qui n’a jamais plongé sa cuillère dans un pot de pâte à tartiner me jette la première pierre ! Oui, je l’avoue, j’ai moi-même signé un ouvrage de recettes, il y a trois ans, sur le Nutella. Une vraie commande d’éditeur, un éditeur chez qui j’ai par ailleurs publié de nombreux livres. Alors, cracher dans la soupe, même chocolatée, il paraît que c’est mal. Tant pis. J’assume. Je savais qu’il n’y avait rien de bon dans ce produit, mais je me suis rassurée en me disant qu’il était l’un des produits de l’agro-alimentaire les plus appréciés des Français. En fait, j’avais tout faux : ça n’est parce qu’il est apprécié qu’il est bon, c’est parce que ce que l’offre proposée dans le même registre est faible, ou pas mal « marketée ». La messe est dite : les alternatives au Nutella existent, dans le commerce mais aussi à faire chez soi

pâtes à tartiner illustration
pâtes à tartiner illustration © Fotolia - Louis Renaud

Ma recette du jour : La pâte à tartiner de Christophe Michalak

Prévoir entre 1 h 30 et 2 h 00 au total pour la réalisation

Ingrédients pour deux pots d’environ 200 g (pot à confiture)

270 g de noisettes120 g de sucre en poudre150 g de chocolat au lait25 g de lait en poudre entier régilait150 g de sucre glace10 g de cacao non sucré type van houten10 g d’huile (pépin de raisin ou tournesol) 1 cc de sel 1ere étape : le Pralin

Préchauffez le four à 150 ° et mettez les noisettes à torréfier sur la lèchefrite pendant 25 mm (elles doivent être presque noires mais pas brûlées)Laisser refroidir et les frotter entre vos mains ou dans un torchon pour retirer les peauxSéparez les en deux pesées 120 g et 150 g. RéservezDans une petite casserole faites un caramel à sec de cette façon : mettez 40 g de sucre à feu doux quand il est fondu ajoutez à nouveau 40 g de sucre et quand il est fondu ajoutez les derniers 40 g (vous ne devez pas tourner le sucre à la cuillère uniquement en faisant des mouvements circulaires avec la casserole si il a du mal à fondre)Ajoutez le sel et le déposer en fine épaisseur sur un papier sulfurisé pour qu’il refroidisseUne fois refroidi le couper en morceaux en faisait attention à ne pas vous coupez !Dans le bol du robot mélangez le sucre coupé et 120 g de noisettes jusqu’à obtention du pralin. N’hésitez pas si nécessaire à faire des pauses (pour éviter que le mélange et le robot chauffent de trop) Cette opération peut prendre 10 mm  

2ème étape : la pâte de noisette (vous pouvez acheter la pâte de noisettes toute prête en magasin bio)

Débarrassez le pralin du robot et réservezMélangez toujours dans le bol du robot les 150 g de noisettes et le sucre glaceVous devez obtenir une pâte assez compacte mais homogène. N’hésitez pas si nécessaire à faire des pauses et aérer le mélange avec une maryse (pour éviter que le mélange et le robot chauffent de trop) Cette opération peut prendre 10 mm  

3ème étape : le Gianduja

Faites fondre le chocolat au bain marieAjoutez le chocolat fondu à la pâte de noisettes et mélangez 1 mm au robot  

4ème étape : la pâte à tartiner

Ajoutez sur le Gianduja : le pralin, la poudre de lait, le cacao et l’huile (si option huile)Mélangez à nouveau pendant 2/3 mm maximum pour éviter que la pâte soit trop liquide.  

Répartissez dans des pots hermétiques et conservez plusieurs semaines à température ambiante ou au réfrigérateur pour une pâte plus consistante.

Mots clés: