Santé – Sciences

Curieux !

C'est une idée reçue que vous fassiez un régime rapide ou sur la durée, vous n'avez pas plus de chance de reprendre vite les kilos perdus.
C'est une idée reçue que vous fassiez un régime rapide ou sur la durée, vous n'avez pas plus de chance de reprendre vite les kilos perdus. © Getty

Est-ce qu’on a plus de chance de reprendre les kilos vite perdus ?

Diffusion du mardi 6 août 2019 Durée : 2min

C’est une croyance populaire que nous passons à travers un filtre scientifique. Et cette question ne résiste pas à l’expérience : rapide ou étalé dans le temps, la durée d’un régime n’a pas d’incidence sur la manière dont on reprend du poids.

Plus on perd vite des kilos, plus on risque de les reprendre. Autrement dit, il faudrait privilégier un régime étalé dans le temps, plutôt que de perdre pas mal de poids rapidement. Pour vérifier ça, des chercheurs australiens ont mené une expérience pour comparer les deux types de régime. Les personnes choisies pour le test étaient 200 adultes obèses, avec un indice de masse (IMC) corporelle entre 30 et 45. Un « IMC » considéré comme normal est compris entre 18,5 et 24,9. 

Une moitié du panel de personnes testées, choisies au hasard, a été mises à la diète pendant 12 semaines, c’est le côté recherche de perte de poids rapide, et l’autre moitié a dû faire un régime sur 36 semaines. L’idée était de perdre 15% de son poids. Si un des participants arrivait à 12,5%, il était en quelque sorte « qualifié » pour la 2e partie de l’expérience, dans laquelle les patients devaient stabiliser leur poids pendant 144 semaines

Résultat : la durée d’un régime n’a pas d’incidence sur la reprise de poids. Les participants à l’expérience, qu’ils aient suivi le régime en 12 semaines ou celui en 36 semaines, ont repris du poids de la même manière, dans les mêmes proportions pendant la 2e phase du test : un peu plus des 2/3 des kg perdus ont été regagnés.

Autre info intéressante sur ce test, 80% de ceux qui ont fait le régime sur 12 semaines ont atteint l’objectif de perte de poids, contre seulement 50% pour le programme long.

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec Cap sciences et curieux.live