Santé – Sciences

Curieux !

Du lundi au vendredi à 9h40

Le nez
Le nez © Getty - Boris Zhitkov / EyeEm

Est-ce que le climat transforme notre pif ?

Diffusion du mardi 10 septembre 2019 Durée : 2min

une récente étude de l'Université d'Etat de Pennsylvanie vient conforter l'idée selon laquelle, le climat influencerait la forme du nez.

Ces travaux viennent conforter d'autres recherches qui avançaient déjà que l'aspect de cette protubérance n'était pas uniquement déterminé par la génétique. Pour procéder, les scientifiques ont étudié les répartitions spatiales des températures et de l'humidité et ont mesuré à l'aide de l'imagerie 3D, les nez de 476 volontaires dont les ancêtres venaient d'Asie du Sud, d'Asie de l'Est, d'Afrique de l'Ouest et d'Europe. Les scientifiques rappellent que "l'une des fonctions vitale du nez est de réchauffer l'air inspiré à la température du corps et de le saturer de vapeur d'eau avant qu'il n'atteigne les voies respiratoires inférieures".On comprend mieux pourquoi les nez sont donc plus ou moins grands selon que l'individu vive dans un pays chaud ou un pays froid !

Les ancêtres qui vivaient alors dans des contrées soumises à un climat chaud et humide avaient donc des narines plus larges que ceux qui vivaient dans des régions plus froides et sèches.D'autres facteurs que le climat entrent évidemment en compte comme la sélection sexuelle. Les choix de partenaires dans différentes civilisations ont pu se faire en privilégiant certains traits du visage et en particulier la forme et la grosseur du nez. Pascal en se référant  au plus célèbre des nez qui a rendu amoureux l'empereur romain Jules César  avait anticipé ces recherches scientifiques : « Le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la Terre aurait changé ".

 Voila ! l'espèce humaine n'a pas fini de s'adapter ! En voici une nouvelle preuve