Santé – Sciences

Curieux !

Un éclair recherche le moyen le plus court entre le nuage et le sol.
Un éclair recherche le moyen le plus court entre le nuage et le sol. © Getty

La foudre ne tombe-t-elle vraiment jamais deux fois au même endroit ?

Diffusion du lundi 12 août 2019 Durée : 2min

Cette affirmation ne résiste pas à « l’effet de pointe » selon lequel un éclair est attiré par des objets conducteurs pointus. Un paratonnerre peut être frappé plusieurs fois.

La foudre est une décharge naturelle d’électricité statique, qui peut dépasser les 200 000 ampères. Par comparaison, une prise électrique classique, c’est 16 ampères… Un éclair ne fait pas de détour mais privilégie le chemin le plus court entre le ciel et le sol. Et ils aiment particulièrement les objets conducteurs pointus, à l’image des paratonnerres.

En 2018, 724 953 éclairs entre le nuage et le sol ont été recensés, sur 296 jours d’orage. C’est un record, sachant qu’une année moyenne, c’est 400 000 impacts. Ces chiffres ont été relevés par le réseau national de détection de la foudre de Météorage qui est installé à Pau.

Autre chiffre anecdotique mais impressionnant, dans la Vienne, la nuit du jeudi 19 au vendredi 20 juillet 2018, 3500 impacts de foudre ont été recensés. Et donc la foudre peut frapper deux fois au même endroit : la tour Eiffel a été frappée 37 fois en 10 ans, et le Pic du Midi de Bigorre 1874 fois

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec Cap sciences et curieux.live