Curieux !

Du lundi au vendredi à 9h40

pesticide
pesticide © Getty - Sean Gallup / Employé

Pesticides dans l’air en Nouvelle-Aquitaine : peut-on diminuer son exposition ?

Diffusion du jeudi 14 novembre 2019 Durée : 2min

Un sujet qu ai bien occupé le devant de l'actualité ces derniers mois ! Quelle distance minimale doit-on laisser entre les habitations et les zones d’épandage de produits phytosanitaires

L'observatoire régional Atmo rappelle dans sa dernière campagne que les pesticides en ville comme en zone rurale sont très présent dans notre grande région   Quels sont les risques pour la santé ?   L'association de surveillance de la qualité de l'air Atmo Nouvelle-Aquitaine à réalisé une trentaine de prélèvements par semaine, l'année dernière. Ils ont traqué   67 molécules sur 7 sites ruraux et urbains  Et le constat est alarmant ! Les pesticides sont partout, dans l'Air, l'eau, et bien sur notre alimentation. 51 molécules chimiques ont été repérées, dont 19 fongicides, 22 herbicides et 10 insecticides. Les produits les plus nocifs sont deux fongicides  et deux herbicides, des substances qui sont de possibles cancérogènes parfois mortels en cas de pénétration dans les voies respiratoires, irritants pour la peau, très toxiques pour le milieu aquatique… Cette étude s'arrête aussi sur la présence de produit qui sont interdits depuis plus de 20 ans  C'est le cas d'un  insecticide, le Lindane. Il est interdit dans les cultures  depuis 1998. Et ces substances voyages bien ! On les retrouve dans nos villes poussées par le vent ! Personnes n'est à l'abri !  Chez nous en Gironde c'est en été que le risque est maximal. Les concentrations mesurées en site urbain et en site rural au cours de l’année suivent le calendrier des traitements des cultures en agriculture donc durant l’été pour les vignes.   quel est le degré de nocivité de ces Pesticides inhalés ? « L'évaluation des risques n’est pas évidente, souligne Cécile Billaud, ingénieur sanitaire environnement extérieur à l'Agence régionale de santé  Nouvelle-Aquitaine. Si l'on commence à mieux connaître les risques sanitaires encourus causés par l'ingestion de pesticides via l'eau et les aliments, il n'y a pas d'évaluation de ceux liés à leur inhalation », explique la spécialiste. Mais il n'y a toujours pas d'obligation de mesurer les taux de pesticide !  Que faire, ? adopter le principe de précaution ? Oui durant un épandage et dans l’heure qui suit ne laissez pas les enfants jouer à l’extérieur. Fermer bien les fenêtres lorsque l’agriculteur effectue un traitement. Laver le salon de jardin qui est resté dehors. Pas de promenade dans les  vignes traitées au moins 3 jours après un traitement ! Pensez à renouveler aussi les eaux de piscine.