Santé – Sciences

Curieux !

Un dauphin échoué en Gironde, début février.
Un dauphin échoué en Gironde, début février. © Radio France - Stéphane Hiscock

Pourquoi les dauphins s’échouent sur nos côtes ?

Diffusion du jeudi 8 août 2019 Durée : 2min

Chaque année, c’est une hécatombe, plusieurs centaines de dauphins s’échouent sur les côtes de Nouvelle-Aquitaine, entre janvier et fin mars 1100 jeunes dauphins ou marsouins sont venus mourir sur nos plages. Mais pourquoi ?

Hélène Peltier est ingénieure de recherche à l’Observatoire Pélagis qui dépend de l’université de la Rochelle. D’après elle, « Même en prenant en compte le facteur météorologique, on devrait comptabiliser seulement deux fois plus d’échouages en hiver. Or, entre janvier et mars, on a eu 20 fois plus d’échouages que pour tout le reste de l’année ! »

En fait ce moment de l’année coïncide avec la reprise de la pêche au Merlu dans les eaux du Sud-Ouest, et les autopsies pratiquées sur les dauphins ont révélé des blessures identifiables. Dans 9 cas sur 10, la mort est la conséquence d’une capture accidentelle par des navires de pêche français ou étrangers.

La sélection naturelle est parfois avancée comme l’une des causes de la mort d’une partie de ces dauphins, mais c’est faux. Les dauphins retrouvés sur la côte étaient plutôt des animaux de grande taille, adultes et tous très en forme, avant d’être tués accidentellement. 

Rappelons-le, les dauphins sont protégés par la réglementation française, et européenne.

Autre idée reçue : le fait que des centaines de dauphins s’échouent chaque année peut-il démontrer que les populations de ce mammifère se portent bien ? Non, cela ne veut rien dire. Les populations de dauphins sont plutôt stables, mais si l’hécatombe hivernale continue, ça peut changer la donne. Et en cas de déclin ou d’effondrement des populations, il serait très compliqué d’inverser la tendance.

Cette rubrique est réalisée en partenariat avec Cap sciences et curieux.live