Toutes les émissions

Dernier cri

Du mardi au vendredi à 12h30

.
. - .

Dernier cri : Love and Revenge

Diffusion du vendredi 13 avril 2018 Durée : 21min

Jeudi 12 et vendredi 13 avril, à 21h à la fabrique de théâtre de Bastia.

  • Love and Revenge est un concert audio, musique et vidéo en temps réel ! 
  • Love and Revenge c’est les chansons et les films de l’âge d’or de la production audiovisuelle arabe, de 1940 jusqu’aux années 90. 
  • Love and Revenge, c’est le monde arabe, son libertinage, ses traditions et ses contradictions.
  • Love and Revenge, c’est de la musique électronique et du montage vidéo en temps réel. 

Un dialogue entre musique et cinema; un va et vient entre son et image. Un petite dose de nostalgie, d’espoir, d’amour et d’humour !    En s’emparant de chansons et films de l’âge d’or de la production audiovisuelle arabe, de 1940 jusqu’aux années 90, le compositeur Rayess Bek et la vidéaste La Mirza racontent le monde arabe, son libertinage, ses traditions et ses contradictions avec nostalgie et humour. « Cette performance est un contre-pied, une façon de montrer que le monde arabe ne se réduit pas à ce que les médias actuels veulent bien en montrer. Le débat est là : nous sommes dans un combat d’images. » Wael Koudaih alias Rayess Bek Sous le pseudonyme Rayess Bek, Wael Koudaih est l’un des représentants majeurs du mouvement Hip Hop et Musique urbaine du monde arabe. Auteur, compositeur, interprète, il participe à des résidences en Europe, aux États-Unis et au Moyen-Orient, s’enrichissant de belles rencontres artistiques. Depuis 2014, il collabore avec Randa Mirza, artiste visuelle dans le domaine de la photographie et de l’image en mouvement pour des performances vidéo en temps réel. Il fut un temps, il n’y a pas si longtemps, où les pays arabes se passionnaient pour des chanteuses glam et leurs voix sensuelles, un temps où les femmes assumaient plus librement leur pouvoir de séduction et où les hommes pouvaient plus librement les aduler. On connaît encore, bien sûr, l’icône Oum Kalthoum, plus rarement Asmahan, Samia Gamal ou Sabah. Elles ont chanté, elles ont dansé, elles ont disparu. Aujourd’hui, deux artistes libanais leur rendent hommage et ressuscitent leurs talents troublants dans un live qui utilise images d’archives et succès populaires de cet âge d’or des studios du Caire et de la chanson arabe. Rayess Bek, musicien hors pair entre deux rives, et Randa Mirza, vidéaste, s’entourent d’un oud électrique et de claviers électroniques pour donner un ciné-concert réjouissant qui nous emmène loin dans un monde samplé, aussi rétro que psychédélique. Un voyage, comme une dédicace décalée, dans cet immense corpus de comédies musicales égyptiennes, de standards et de stars de la chanson populaire arabe. 

Distribution:  Love and Revenge – La Mirza et Rayess Bek Conception: Randa Mirza (La Mirza) et Wael Koudaih (Rayess Bek) Composition musicale: Wael Koudaih (Rayess Bek): machines, Mehdi Haddab: oud, Julien Perraudeau: basse, claviers