Toutes les émissions

Destination France

Chaque samedi à partir de 13h

-

Toulouse

Diffusion du samedi 7 octobre 2017 Durée : 20min

Ville violette

*

Chaque samedi une heure pour faire escale dans une région de France aux côtés de Géraldine Mayr et Loic Ballet.

.

Ils vous proposent des visites de lieux incontournables, des rencontres avec des personnalités, mais aussi des découvertes de spécialités locales et plein de bonnes adresses.

*

*

*

Dans destination France Aujourd'hui, la capitale historique du Languedoc. Une Ville à l'architecture caractéristique des cités du Midi de la France, surnommée la ville rose… Il s’agit de Toulouse Bien Sûr....

  - Aucun(e)

Ces petits bonbons à sucer élaborées à partir de fleurs fraîches de violettes et cristallisées dans le sucre sont la spécialité de la ville de Toulouse.

.

On connaît assez mal l'histoire de la Violette et de Toulouse. Les historiens la datent plus ou moins au XIXe siècle. Puis, la violette de Toulouse aura ses heures de gloire durant la première moitié du XXe siècle. Elle est exportée en Europe et jusqu'en Russie. Cette culture occupe alors 600 producteurs.

.

Mais la culture de la violette connaît une crise terrible l'hiver de 1956. Très vigoureux, il provoque de nombreuses pertes. En 1983, la coopérative ferme et seuls quelques producteurs subsistent.

.

Heureusement depuis, ils sont plusieurs à vouloir redonner ses lettres de noblesses a cette petite fleur odorante.

.

► Pour en parler : Helene Vié, propriétaire d’une péniche qui abrite La Maison de la violette.

► En savoir + : le site internet de La maison de la violette

*

*

*

  - Aucun(e)
-

Toulouse, c'est aussi ses vignes.

.

Direction la commune de Fronton, qui a donnée d’ailleurs son nom à un vin AOC : Le vin de Fronton. Vin que l'on appelle également le vin des toulousains puisque c’est la seule appellation qui existe dans la Haute-Garonne..

.

Ce vin est issu d’un cépage qui vient de loin… du Moyen-Orient !

.

Ce cépage répond au doux nom de Negrette qui vient du noir que donne son raisin au vin.

.

► Pour en parler : Marc Penavayre, vigneron au Château Plaisance

► En savoir + : le site internet du Château Plaisance

*

*

*

  - Aucun(e)
-

Direction les halles du marché Victor Hugo. Et même si elles se refont d'ailleurs une beauté en ce moment, elles n’ont rien perdues de leur grandeur.

.

C'est un peu le Guggenheim de la saucisse. Un grand bâtiment en béton, des façades blanches avec des courbes et des lignes droites des années 60... Ce qui a été considérer comme une verrue d’antan prend de l’élégance.

.

Et sous ces halles, une famille amoureuse du cochon et pas que : Les Garcia. Ils honorent depuis 1961 le met le plus célèbre de la ville rose : La Saucisse.

.

► Pour en parler : Gérard Garcia

► En savoir + : le site internet du marché Victor Hugo

*

*

*

  - Aucun(e)
-

Toulouse est aujourd’hui capitale européenne de l'industrie aéronautique et spatiale.

.

Au musée Aéroscopia à Blagnac, les visiteurs se retrouvent nez à nez avec les géants du ciel.

.

Un lieu qui permet de parcourir l’histoire de l’aéronautique à Toulouse. D’ailleurs, on se rend compte que la ville rose a de tout temps cherché à voler. Dès la 1ère guerre mondiale, c’est dans cette ville qu’on installe, loin du front allemand, une première usine de construction d’avion.

.

Puis en 1918, Pierre-Georges Latécoère, un enfant du pays, crée les "Lignes Aériennes Latécoère". Toulouse devient alors la base principale du service aéropostal international français.

.

Et puis, Toulouse c’est aussi par-là que les célèbres pilotes aux exploits légendaires comme Mermoz ou Saint Exupéry, travaillent !

.

Le musée Aéroscopia s’étend sur plus de 7.000m2 et on peut y voir plus d’une trentaine d’avions tous plus beaux et grands les uns que les autres.

.

Et entre la célèbre Caravelle d’Air Inter et les premiers engins volants, il y a la star de la visite : Le Concorde.

.

► Pour en parler : Pierre-Olivier Nau, directeur de la communication chez Manatour.

► En savoir + : le site internet du musée Aéroscopia