Destination Poitou, l'interview

Du lundi au vendredi à 6h10.

Grande Ortie
Grande Ortie © Radio France - sauvagesdupoitou.com

L'Ortie: ça pique, ça se mange et ça soigne !

Diffusion du mercredi 24 mai 2017 Durée : 3min

Grande Ortie ou Ortige en poitevin-saintongeais fait office de chef de clan chez les Urticacées. Voilà probablement la Sauvage la plus emblématique des milieux habités par l'homme, une rudérale que tout le monde connaît intimement depuis l'enfance (ouch! le nom Ortie est issu du latin urere, «brûler»). Nul besoin de revenir sur ses qualités gustatives, tant les meilleurs cuisiniers s'y sont déjà frottés, pour notre plus grand plaisir. Pour Norb du blog Sauvages du Poitou, c'est encore en soupe, avec quelques pommes de terre, qu'elle est la meilleure!

L'usage médical populaire d'Urtica dioica reste un peu moins connu, mais il n'étonnera personne: la première médication de l'homme reste son alimentation, et une Sauvage riche en protéines et en fer comme l'Ortie a forcément retenu les attentions. Urtica dioica fut consommée pour ses vertus fortifiantes, régulatrices pour le transit, dépuratives, ou même aphrodisiaques... Mais la Sauvage a aussi été utilisée à des fins bien plus exotiques, telle la flagellation des atouts masculins pour traiter l'impuissance. C'est un peu "50 nuances de verts"!

Retrouvez les innombrables bienfaits (industrie textile, purins au jardin, refuge à insectes et à papillons...) de cette plante pourtant mal aimée sur le site Sauvages du Poitou.