Toutes les émissions

Destination

Du lundi au vendredi à 7h25 et 8h40 - Le dimanche à 10h30

Le "canard à malade" de Martres-Tolosane a attiré récemment un spécialiste du sujet
Le "canard à malade" de Martres-Tolosane a attiré récemment un spécialiste du sujet © Radio France - Nolwenn Quioc

Les faïenceries de Martres-Tolosane : du canard à malade aux tongs émaillées

Diffusion du vendredi 3 novembre 2017 Durée : 1min

Dernière étape de notre série sur la faïence de Martres-Tolosane. Nous revenons au Centre d'Interprétation du Patrimoine martrais Angonia pour découvrir des pièces de faïence originales.

Le centre d'interprétation de la commune, situé dans l'office de tourisme de Martres-Tolosane, présente un nombre impressionnant de pièces de faïence, réalisées au cours des siècles par les ateliers de la ville. Cinq faïencières perpétuent aujourd'hui la tradition de la faïence au grand feu, mais au 18ème siècle, à l'âge d'or de cet artisanat, on a compté plus de 10 fabriques, employant pour certaines d'entre elles des dizaines de personnes.

Un écritoire en faïence, un pichet à eau bénite : des objets qui ne font plus vraiment partie de notre quotidien - Radio France
Un écritoire en faïence, un pichet à eau bénite : des objets qui ne font plus vraiment partie de notre quotidien © Radio France - Nolwenn Quioc

La collection de faïence du Centre d'Interprétation présente des pièces pour le moins originales, comme un écritoire entièrement en faïence, une bouquetière en forme de botte, une jardinière peinte y compris à l'intérieur, ou encore une tasse à l'allure bien étrange.

"C'est un canard pour malade, pour pouvoir boire allongé dans le lit nous explique Cécile, la guide de l'office du tourisme. On s'en servait au quotidien, mais aujourd'hui on a complètement oublié que ça existait ! "

Un spécialiste du canard à malade

Certains visiteurs gardent un intérêt pour ce genre de pièces. Il y a quelques jours, Cécile a reçu la visite d'un homme particulièrement intéressé par ce "canard à malade", car il réalise un livre où il recense tous les objets de ce type. "C'est fou, il est même allé à l'étranger !" précise Cécile.

A voir également au musée Angonia : une paire de tongs en faïence, réalisée par la faïencière Stéphanie Joffre à l'occasion du Salon des Arts et du Feu qui se tient tous les ans, au mois d'octobre, à Martres-Tolosane.