On egin : un chef, un producteur

Ruches en plein air, erle kofoinak
Ruches en plein air, erle kofoinak © Radio France - Xexili Foix

Mikela Untsain, apicultrice : évolutions positives et négatives en 17 ans de professionnalisme

Diffusion du jeudi 2 janvier 2020 Durée : 3min

Ces dernières années, la vie des abeilles a été chamboulée par l'arrivée d'un nouveau prédateur, le frelon asiatique, mais dans le même temps, beaucoup de gens ont pris conscience de l'importance des abeilles pour l'équilibre des éco-systèmes

Mikela Untsain est apicultrice professionnelle depuis 17 ans à Ascain : elle fait partie de l’association Erle Beltza, pour la sauvegarde de l’abeille noire du Pays Basque.

Elle gère environ 200 ruches, chacune contenant un essaim dont la taille varie de 50 000 à 100 000 individus selon les saisons.

Elle récolte ainsi du miel, de la propolis (une sorte de résine), du pollen, et de la cire. 

Extracteur de miel : les cadres sortis des ruches sont insérés dans la machine, qui  par force centrifuge fait sortir le miel - Radio France
Extracteur de miel : les cadres sortis des ruches sont insérés dans la machine, qui par force centrifuge fait sortir le miel © Radio France - Xexili Foix

En 17 ans, elle a vu beaucoup de choses évoluer dans le domaine de l’apiculture, du positif et du négatif.

Dans les points positifs, l'intérêt des gens a augmenté par rapport à cet insecte, et le besoin de les protéger est admis par beaucoup de monde, d'autre part, le miel est devenu un aliment plaisir, naturel, alors que pendant longtemps il n’était utilisé qu’en cas de rhume. 

Par contre, les populations d’abeilles ont beaucoup diminué, au moins un tiers de perte chaque année, à cause de la pollution, et aussi d’un nouveau prédateur redoutable, le frelon asiatique, arrivé en 2009, qui décime les populations d'abeilles et pillent leurs réserves de nourriture.

Erle Beltzak, abeilles noires du Pays Basque - Radio France
Erle Beltzak, abeilles noires du Pays Basque © Radio France - Xexili Foix

Les apiculteurs s’adaptent, en développant les races locales d’abeilles, plus résistantes, et en perfectionnant les techniques d’élevage.

L’abeille noire, Apis Mellifera Mellifera ou Erle Beltza est en plein essor, des particuliers aussi souhaitent s’investir en apiculture de loisir : Mikela propose ainsi des formations adaptées pour leur apprendre les bases.

Mots clés