La vie en Bleu : cuisine

On egin : un chef, un producteur

Itsasuko gereziak
Itsasuko gereziak © Radio France - Xexili Foix

Peloa, Xapata, Beltxa : les cerises d'Itxassou

Diffusion du mercredi 15 mai 2019 Durée : 2min

A Itxassou, la cerise est une culture traditionnelle, et depuis longtemps, un revenu économique non négligeable pour les agriculteurs.

Peio Iriquin, de la ferme Etcheberria, fait partie de l’association Xapata, qui regroupe les producteurs depuis 1994.

Etcheberria - la ferme Etcheberria à Itxassou - Radio France
Etcheberria - la ferme Etcheberria à Itxassou © Radio France - Xexili Foix

Sur ses terres, il soigne les arbres anciens, mais a aussi planté de nouveaux cerisiers, avec l’aide technique et les conseils de l’association Xapata : trois variétés représentent 80% des cerises d’Itxassou : Xapata, Peloa et Beltxa.

Itsasuko Gereziak - Les principales cerises d'Itxassou - Radio France
Itsasuko Gereziak - Les principales cerises d'Itxassou © Radio France - Xexili Foix

Certaines variétés ont presque disparu, comme Garroa ou Markista, et l’association des producteurs Xapata a créé un « verger conservatoire », que l’on peut visiter, et qui est une réserve de greffons pour l’association, à qui on peut commander des cerisiers greffés.

L'association Xapata travaille à un dossier de demande d'appellation pour la cerise d'Itxassou, auprès de l'INAO, Institut National de l'Origine et de la Qualité.

Peio a greffé des merisiers sauvages, mais a aussi planté des « portes-greffe piétons », des arbres tout prêts, qui donneront des cerises au bout de 5 à 6 ans.

Gereziondo landatu-berria - Jeune cerisier - Radio France
Gereziondo landatu-berria - Jeune cerisier © Radio France - Xexili Foix

Pour déguster les cerises, rendez-vous à la Fête à la Cerise d’Itxassou, le 2 juin.