En quête d'emploi - C.Hautefeuille

Le lundi à 7h40

Une agence Pôle Emploi.
Une agence Pôle Emploi. © Radio France - Léa Guedj

Assurance chômage : une réglementation trop complexe

Diffusion du lundi 4 novembre 2019 Durée : 3min

La réforme de l’assurance chômage est entrée en vigueur le 1er novembre 2019. Elle modifie en profondeur la réglementation qui encadre les allocations chômage. Des règles, qui ne sont pas faciles à comprendre.

Quiconque a déjà été inscrit à Pôle emploi peut le dire : c’est compliqué. 

C’est compliqué de comprendre comment sont calculés les droits. C’est compliqué quand on cumule des droits au chômage et le salaire d'une activité réduite. Et quand la réglementation change, c’est encore plus compliqué parce qu’il faut tout reprendre à zéro. Lire, en détail, cette réglementation (et tenter de la comprendre) est un vrai défi. Ou plutôt, un casse tête...

Et pourtant, comprendre ses droits aux chômage...c’est fondamental 

Et surtout, ne pas les comprendre peut se révéler problématique.

Le médiateur national de Pôle emploi reçoit toujours plus de réclamations : 31.000 l’année dernière. Essentiellement pour des questions de droit à l’indemnisation. D’après lui, ça reflète « la difficulté à comprendre les règles ». Ce qui est encore plus inquiétant, c’est que les conseillers de Pôle emploi, eux-mêmes, ont du mal à assimiler ces règles alors qu’ils doivent les appliquer.

Délivrer une information fiable est un défi quotidien à Pôle emploi

Là encore, c’est le Médiateur national de Pôle emploi qui l'écrit. D’après lui : «  Les réponses des conseillers peuvent varier mais ce n’est pas leur faute : c’est celle de la réglementation qui est trop complexe, volumineuse, alambiquée ». 

Le constat est inquiétant et les conséquences, réelles 

Ces mauvaises informations peuvent conduire à des situations dramatiques. Le médiateur de Pôle emploi en cite dans son rapport. Il publie des courriers qu’il reçoit et qui sont sidérants. Comme ce monsieur à qui Pôle emploi a certifié à cinq reprises qu’il pouvait sans problème mettre fin à sa période d’essai et qu’il percevrait des allocations chômage. Sauf que c’était faux, il n’avait pas travaillé assez pour y avoir droit. 

j’ai fait confiance, j’ai fait ce qu’on m’a dit...et au final...on me laisse sans rien.

Un courrier de désespoir adressé au Médiateur national de Pôle emploi  - Aucun(e)
Un courrier de désespoir adressé au Médiateur national de Pôle emploi - Rapport 2018 du Médiateur

Il y a le constat : les règles et leur complexité.  Et il y a des conséquences sur les gens. Et ça peut être brutal...