En quête d'emploi - C.Hautefeuille

Le lundi à 7h40

Quelles sont les singularités du bassin d'emploi de Montpellier ?
Quelles sont les singularités du bassin d'emploi de Montpellier ? - source : Pôle emploi Occitanie. Diagnostic territorial

Portraits de territoires : le bassin d'emploi de Montpellier

Diffusion du lundi 18 novembre 2019 Durée : 2min

Dans cette chronique, nous vous proposerons régulièrement des "portraits de territoire" héraultais. Après notre focus sur Agde-Pézenas, intéressons nous au bassin d'emploi de Montpellier*.  Parlons d'abord de ce qui va bien : L’emploi salarié. Il est deux fois plus dynamique dans ce bassin d’emploi que dans l’ensemble de la région Occitanie : en hausse de 3% sur un an et de 13% sur cinq ans. Actuellement, il y plus de 1750.000 salariés sur ce bassin. 86% sont en CDI et la grande majorité travaille dans le secteurs des services.

Côté offres d’emploi : le contrat à durée indéterminée (CDI) est moins omniprésent ; 51% des offres  déposées à Pôle emploi sont des CDI et 38% des CDD de moins de 6 mois. Inquiétant quand on sait que depuis le 1er novembre 2019 et la réforme de l’assurance chômage, il faut avoir travaillé minimum 6 mois pour ouvrir des droits. Quand près d'une offre sur quatre est un CDD de moins de 6 mois : cherchez l’erreur...

Quels sont les besoins en recrutement dans le bassin d’emploi de Montpellier ?

En tête : des emplois dans le domaine des services à la personne et aux collectivités. Ensuite : le commerce et la vente puis l’hôtellerie restauration. En un an, plus de 43.000 offres d’emploi ont été collectés par Pôle emploi dans ce bassin.

Et combien y a t-il de demandeurs d’emploi ?

Plus de 38.000 en catégorie A, c’est à dire des gens sans aucune activité. 24.000 sont en catégorie B et C. Cela signifie qu’ils sont en activité réduite. Ils ont des "petits boulots" de quelques heures ou bien plus dans le mois. La part des personnes en activité réduite a quasiment doublé en 20 ans.  Ça en dit long sur la précarité des emploi et sur la volonté des gens à ne pas rester inactifs

En moyenne, dans le bassin d’emploi de Montpellier, un demandeur d’emploi reste inscrit 15 mois à Pôle emploi et perçoit une allocation de 1180€

Quel est le profil des inscrits ?

La moitié sont des femmes et la part des séniors est passée de 13 à 22% en 10 ans! L'une des raisons, c’est l’allongement de l’âge légal de départ à la retraite. Les séniors sont de plus en plus nombreux à Pôle emploi et ce sont eux qui ont le plus de mal à retrouver un travail. Dans le bassin d’emploi de Montpellier, le taux de reprise d’emploi des 50 ans et plus est très faible : trois fois plus faible que celui des jeunes.

Inquiétant, là aussi, à la veille d’une nouvelle réforme des retraites.

Pour en savoir plus : la publication complète du diagnostic territorial réalisé par Pôle emploi Occitanie :https://www.observatoire-emploi-occitanie.fr/zone/Montpellier/tous/1

* Selon la définition de Pôle emploi, "un bassin d'emploi est un zonage opérationnel de Pôle emploi qui définit le territoire géographique de recherche d'un demandeur d'emploi. Il est constitué d'un groupement d'agences Pôle emploi." Dans le cas du bassin de Montpellier, il couvre un large territoire de plus de 70 communes. 

Mots clés