En quête d'emploi - C.Hautefeuille

Le lundi à 7h40

la courbe du taux de chômage, sur le site de l'insee
la courbe du taux de chômage, sur le site de l'insee - source : insee.fr

Taux de chômage et chiffres de Pôle emploi : quelle différence ?

Diffusion du lundi 25 novembre 2019 Durée : 2min

Ils ne suivent pas toujours la même courbe. Quand l'un augmente, il arrive que l'autre baisse et on n'y comprend plus rien. Quelles sont les différences entre ces deux indicateurs du chômage ? Explications.

Il y a deux « baromètres » pour mesurer le chômage en France. 

D’abord : les chiffres de Pôle emploi. Ils proposent une photographie très précise du nombre d’inscrits à Pôle emploi en fin de mois. Les publications détaillent tout : combien de personnes sont inscrites et dans quelle catégorie ? Quelle proportion d’hommes et de femmes ? Combien de jeunes et de séniors ?

On y trouve aussi  le détail sur les entrées et les sorties de Pôle emploi : c’est très instructif. 

Quelle est la fréquence de cette publication ?

Avant, c’était tous les mois. Mais depuis l’année dernière, c’est trimestriel. Les chiffres mensuels restent disponibles sur la DARES (le service statistique du ministère du Travail) mais uniquement sous forme de données brutes, dans des tableaux Excel. 

L’autre gros changement intervenu sur ce baromètre : la ministre du Travail ne le commente plus depuis deux ans. Elle juge que ces chiffres sont « trop volatiles » et réserve ses commentaires à un autre baromètre : le taux de chômage calculé selon la définition du BIT : bureau international du travail. 

Et il se calcule comment ?

C’est un sondage, réalisé tous les trimestres par l’Insee auprès de 110.000 personnes. Pour être considéré comme chômeur il faut :

- Avoir 15 ans et plus

-Ne pas avoir travaillé, même une heure, sur la semaine de référence du sondage

- Etre disponible pour un emploi dans les 15 jours est disponible pour travailler dans les deux semaines et a entrepris des démarches actives de recherche d’emploi dans le mois précédent

- Avoir cherché activement un emploi le mois précédent ou avoir trouvé un emploi qui commence dans les trois mois.

Un chômeur, au sens du BIT, n’est donc pas forcément inscrit à Pôle emploi et inversement. Et surtout, sont exclus dans le calcul du taux du chômage, les gens en activité réduite : ceux qui ont des petits jobs précaires mais qui restent inscrits à pôle emploi. Ceux là sont toujours plus nombreux : plus de 2 millions de personnes.

On comprend donc mieux pourquoi les deux baromètres sont si différents et pourquoi certains trimestres l’un augmente alors que l’autre baisse.