En quête d'emploi - C.Hautefeuille

Le lundi à 7h40

Une agence Pôle Emploi
Une agence Pôle Emploi © Radio France - Léa Guedj

Demandeurs d'emploi dans l'Hérault : les derniers chiffres

Diffusion du lundi 2 décembre 2019 Durée : 2min

La publication mensuelle des chiffres du chômage a été mise en ligne. L'occasion de faire le point sur le nombre d'inscrits, catégorie par catégorie, dans l'Hérault.

Premier constat : le nombre d’inscrits à Pôle emploi est malheureusement en hausse dans le département de l'Hérault.  Fin octobre 2019, ils étaient 147.560 dans notre département soit 2800 personnes supplémentaires sur un mois. Et même, 7400 supplémentaires depuis août, toutes catégories confondues.

Et des catégories il y en a combien ?

Il y en a cinq. D’abord, la catégorie A. Elle regroupe les personnes sans aucune activité. 

En octobre, plus de 85.000 personnes étaient dans cette situation dans l’Hérault. Un chiffre en hausse de près de 6% sur un mois. Ensuite il y a les catégories B et C. On y trouve les inscrits à Pôle emploi qui ont une activité réduite : un ou plusieurs petits boulots ou une mission. S’ils ont travaillé jusqu’à 78h dans le mois ils sont dans la B. Au delà de 78h, ils sont en C. Attention, ces gens restent obligés de continuer à chercher activement un travail en parallèle. Dans l’Hérault, ces deux catégories sont en légère baisse mais ça représente tout même plus de 46.000 personnes.

Quelles sont les autres catégories ?

La catégorie D : 7600 personnes dans l’Hérault. Ce sont des inscrits à Pôle emploi qui ne pas « disponibles » immédiatement pour un emploi : ils sont en formation, en arrêt maladie, en congé maternité, ou en CSP : contrat de sécurisation professionnelle qui s’adresse aux licenciés économiques. 

Et enfin la catégorie E. Ce sont des personnes dites « en emploi » : des contrats aidés ou des créateurs d’entreprise. 8000 personnes selon le dernier décompte, dans l’Hérault. 

Vous le constatez, être inscrit à Pôle emploi ne veut pas forcément dire être 100% inactif. C’est la raison pour laquelle il y a plusieurs catégories, pour bien faire la distinction. Par ailleurs, être inscrit à Pôle emploi n’ouvre pas systématiquement des droits à une allocation. En France, il y a plus de 6 millions d’inscrits toutes catégories confondues et « seulement » 2,5 millions d’indemnisés ! Et ça devrait diminuer avec la réforme de l’assurance chômage. Entre 2020 et 2022, le nombre de chômeurs indemnisés devrait baisser de 60.000 par an selon l’Unédic.