Toutes les émissions Émissions

Du lundi au vendredi à 8h15.

Que se passe-t-il quand on ne peut pas venir au travail à cause des intempéries ? Gilles Payet, coach emploi et formateur.

Que se passe-t-il quand on ne peut pas venir au travail à cause des intempéries ?

Routes bloquées, trains annulés, bus retardés... Pour beaucoup de salariés, aller travailler ce lundi relève du parcours du combattant. Quelles sont les obligations de l'employeur en cas d'intempéries ?

Les intempéries rentrent dans les cas de force majeure lorsqu’il s’agit d’événements présentant un caractère imprévisible, insurmontable. Il en résulte que le salarié absent involontairement, ne peut être considéré comme fautif s’il se trouve dans l’incapacité de se transporter sur son lieu de travail.L’employeur ne peut sanctionner les salariés en retard ou absents en raison des intempéries.Sauf dispositions conventionnelles plus favorables, l’employeur n’est pas tenu de rémunérer les heures d’absence des salariés.En pratique, pour éviter une retenue sur salaire, l’employeur propose d’imputer cette absence sur les congés payés, un jour de RTT, de congé ou de récupérer des heures supplémentaires en accord avec les salariés concernés.L’employeur peut également envisager de faire récupérer ces heures d’absence. En effet l’article L3122-27 du code du travail dispose que peuvent être récupérées les heures perdues par suite d’interruption collective du travail résultant, de cause accidentelle, d’intempéries ou de cas de force majeure, ainsi que pour cause d’inventaire ou à l’occasion d’un pont.Ces heures de récupération sont effectuées en plus de l’horaire habituel et viennent compenser les heures perdues collectivement.La récupération n’est qu’une simple faculté pour l’employeur, mais elle est en revanche obligatoire pour le salarié.

Partager sur :