Émissions Toutes les émissions

L'invité(e) de 8h15

Du lundi au vendredi à 8h15.

Situation en Tunisie. Béligh Nabli, directeur de recherches à l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques.

Podcasts : iTunes RSS
L'assassinat de Chokri Belaïd a plongé la Tunisie dans le chaos (photo d'illustration).
L'assassinat de Chokri Belaïd a plongé la Tunisie dans le chaos (photo d'illustration). © Maxppp

La Tunisie risque de s'enfoncer un peu plus dans la crise politique aujourd'hui avec un appel à la grève générale et à des manifestations à l'occasion des funérailles de Chokri Belaïd, dirigeant influent de l'opposition assassiné mercredi.

La mort de l'avocat de 49 ans, blessé par balles devant son domicile, a enflammé la rue tunisienne avec des milliers de personnes manifestant dans la capitale Tunis ainsi que dans plusieurs autres villes du pays.Pour tenter d'apaiser les tensions, le Premier ministre islamiste Hamdi Jebali a prononcé la dissolution du gouvernement et annoncé la constitution d'un cabinet de technocrates jusqu'à la tenue d'élections anticipées. Le parti Ennahda au pouvoir, dont Jebali est issu, a refusé cette mesure qui attend d'être approuvée par le parlement.