Tout le monde dehors avec Guy Bedos

Émission 

Guy Bedos au Palais des congrès et de la culture du Mans vendredi soir.

Cinquante ans qu’il s’allonge sur les scènes de théâtre ou de music-hall. Elles sont plus propres que les divans de psychanalystes. N’en déplaise à Freud, c’est sa psychothérapie à lui.

Il se lâche, balance, vocifère et purge, devant des salles combles qui rient et paient pour ça : « Je ne vais pas dépenser le double pour un type qui ne se marre même pas et qui n’applaudit jamais. » Il n’a jamais connu l’assagissement. Il attaque, pourfend.

Rideau Bedos
Guy Bedos notre invité ce soir dans "Tout le monde dehors".

Son actualité c'est aussi son livre "J'ai fait un rêve", paru aux éditions de l'Aube.

D’un regard sur son Algérie natale à la situation politique française, en passant par la défense des « sans » (sans papiers, sans logis…), Guy Bedos aborde les grands enjeux contemporains, ses engagements, et les raisons qui doivent pousser les jeunes d’aujourd’hui à résister et à s’engager pour défendre l’intérêt général. Avec humour mais aussi avec gravité, Bedos nous livre ses sentiments sur le monde d’aujourd’hui, ses craintes sur celui de demain, son espérance et sa combativité toujours intactes. Après cinquante ans de carrière, quelques mois après ses adieux à la scène, c’est dans cet entretien qu’il choisit de se livrer. Rien n’est joué, semble-t-il nous dire, mais il ne faut rien lâcher !

BEDOS J'ai fait un rêve
 

Partager sur :