Toutes les émissions

Femmes de Paname

Samedi et dimanche à 07h45

Colette à sa fenêtre donnant sur le jardin du palais Royal
Colette à sa fenêtre donnant sur le jardin du palais Royal © Getty

Colette, Grande dame de Paname II

Diffusion du dimanche 17 mars 2019 Durée : 4min

Pia consacre une seconde chronique à Colette, immense écrivaine de la première moitié du XXème siècle qui a vécu ses 25 dernières années en osmose totale avec le Palais Royal et son jardin.

De 1940 à 1942, Colette a raconté Paris sous la guerre dans des chroniques publiées dans le journal Le Petit Parisien, puis rassemblées dans un livre intitulé Paris de ma fenêtre (Fayard). Colette y évoque les fleurs et les animaux qui fréquentent le jardin du Palais Royal, ou les petits Parisiens qui continuent à jouer de la crécelle sous ses fenêtres. Mais elle donne aussi de précieux conseils pratiques aux Parisiens adultes qui font face à la guerre... 

Et comme promis, voici la recette de la flognarde, qui fit un tabac parmi ses lectrices : 

"Deux œufs seulement, un verre de farine, un d'eau froide ou de lait écrémé, une bonne pincée de sel, trois cuillerées de sucre en poudre. Dans la terrine, vous faites la fontaine avec la farine et le sucre, et vous incorporez peu à peu le liquide et les œufs entiers. Puis battez le mélange comme une pâte à crêpes; versez-le sur la tôle à tarte préalablement graissée, et mettez à tiédir sur un coin du fourneau ou du réchaud, pendant un quart d'heure, afin que le four ne "surprenne"" pas votre pâte. Après quoi, en vingt minutes de cuisson, la flognarde devient une énorme boursouflure qui emplit le four, se dore, brunit, crève ici, gonfle là... Au plus beau de ses éruptions, retirez-la, sucrez-la de sucre en poudre légèrement et partagez-la toute bouillante. Elle aime bien une boisson qui pétille : cidre, vin mousseux ou bière pas trop amère."