Fier de mon 37

Du lundi au vendredi à 6h52

La salle de maquillage de la Maison Rose parisienne pour accueillir les femmes atteintes de cancer
La salle de maquillage de la Maison Rose parisienne pour accueillir les femmes atteintes de cancer © Radio France - Armêl Balogog

Connaissez-vous la socio-esthétique ?

Diffusion du vendredi 1 novembre 2019 Durée : 1min

Depuis 40 années, elles sont formées à Tours au sein du CHRU Bretonneau.

Il est important de saluer une nouvelle fois ces 1500 personnes qui ont été formées à Tours depuis 40 ans. Elles sont esthéticiennes et leur travail consiste à accompagner par des soins, les personnes fragilisées. 

Au fil du temps, la socioesthétique est devenue un vrai métier. Et les formations ont lieu au CHRU Bretonneau.

C’est au sein du complexe hospitalier que se trouve le CODES, l’institut de formation aux cours d’esthétique à option humanitaire et sociale. Le seul de son genre à être reconnu par l’Etat. Encore peu reconnu, le métier ne s’en développe pas moins. Le principal secteur d’activité reste le médical, mais il y a de plus en plus de demandes dans les Ehpad et en réinsertion. En 2017 ; 38% des diplômés du CODES intervenaient en cancérologie ou en soins palliatifs, 26% en gériatrie, 19% dans le secteur social et 11% dans le domaine du handicap. Ces personnes sont accompagnées à travers un toucher bienveillant, elles se réapproprient leurs corps avec des massages, de la réflexologie. On leur propose des soins des mains, du visage et les socioesthéticiennes leur donnent des conseils de maquillage, de coiffure pour retrouver une estime de soi. Reste que ces actions humaines sont aussi soumises aux contraintes budgétaires qui pèsent sur le secteur sociomédical. Seules 20% des esthéticiennes sociales sont salariées, les autres multiplient les interventions bénévolement dans différentes structures. 

Saluons une nouvelle fois dans fier de mon 37 ces personnes qui font du bien.