Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - André Courrèges

Podcasts : iTunes RSS
André Courrèges
André Courrèges © Getty

Je suis né à Pau, le 9 mars 1923. Papa, majordome me lance '' tu seras ingénieur mon fils !'' en fait pas du tout. J'apprends quand même le dessin et surtout l'architecture. Je dis ''surtout'' car la voie que je choisis, qui n'est absolument pas l'architecture, en sera profondément marquée.

Après-guerre, c'est à Paris que je vais me perfectionner. J'entre au service du plus grand des couturiers de son temps, Cristóbal Balenciaga. Les 5 premières années je m’éclate comme un fou, les 5 autres, je m'emmerde comme un rat mort ! Je pars, monte ma propre enseigne et épouse mon assistante Coqueline. Ce n’est pas un prénom je vous l'accorde, mais avec elle nous allons libérer la femme des guêpières, soutiens-gorge et autres talons hauts. Je crée les bottes plates, les shorts, les pantacourts et les combishorts. Mais surtout, en 1965, j'importe la mini-jupe, scandale, mais succès que l'on sait.

Faut penser à la classe moyenne, je monte donc aussi ma ligne de prêt à porter ''Couture Fourrure'' qui, selon les magazines féminins, rajeunit les femmes de 10 ans ! Coco Chanel était célèbre pour sa petite robe noire, moi, c'est la petite robe blanche.

Ma différence, c'est l'apport de l'architecture dans mes modèles. Mes pairs me surnomment même ''le Corbusier de la Haute Couture''. Ils sont faciles à porter, tournés résolument vers l'avenir et la modernité, c'est un mode de vie que je propose.

Saint-Laurent, à propos de mes premières collections, dira '' elles sont apparues comme une bombe, après, plus rien n’était comme avant !''

Je consacre la fin de ma vie à la peinture, la sculpture et aux véhicules non polluants. C'est ma femme qui gère la boutique.

C'est après plus de 20 ans de bataille contre James Parkinson, ou du moins sa saloperie de découverte, que je perds le combat, le 7 janvier 2016 à Neuilly/Seine, à 92 ans.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka