Les séries France Bleu Émissions

14h45

Françaises, Français, Portraits - Auguste Renoir

Auguste Renoir

C’est à Limoges que mes parents, tailleur de pierre pour l’un, couturière pour l’autre, me mettent au monde sous le prénom de Pierre-Auguste, le 25 février 1841. Je fais mes études à Paris, où papa a tenté vainement de faire fortune.

Françaises, Français, Portraits - Auguste Renoir

Je réussis le concours des Beaux Arts, et me lie d’amitié avec Monet. Mes influences sont Ingres, Raphaël, ou Delacroix.

Même si un certain Emile Zola, jeune critique d’art, trouve mes œuvres très prometteuses, généralement je me fais étriller par les autres. Je passe par l’impressionnisme comme beaucoup à cette époque, mais je saurai en sortir.
Je suis taxé de manière méprisante de « peintre du bonheur », car ce qui m’intéresse, ce sont les personnages joyeux dans ce Paris du début du 20ème siècle.
Les couleurs, la simplicité de mes personnages, le bonheur figuratif, de mes toiles sont boudés pendant 20 ans. Elles seront jugées révolutionnaires par la suite, car rompant avec les conventions de l’Art Officiel. Je m’en tape moi de l’Art Officiel.

Ce n’est qu’en fin de vie, réfugié dans le Sud, que le succès arrive enfin. J’expose partout dans le monde, suis considéré comme un maître de l’Art Occidental, ayant influencé Picasso et Matisse.

Un de mes fils, Jean, devient cinéaste, aussi célèbre que moi, voire plus. Sur mon lit de mort, je demande des pinceaux pour peindre le bouquet, sur la fenêtre. Les rendant à l’infirmière qui s’occupe de moi, je lui dis « je crois que je commence à y comprendre quelque chose ! »

C’est le 3 décembre 1919, chez-moi, à Cagnes/mer, à 78 ans, qu’une congestion pulmonaire m’emporte.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka

Partager sur :