Émissions Les séries France Bleu

14h45

Françaises, Français, Portraits - Bertie Albrecht

La liberté guidant le peuple

C'est le 15 février 1893 que je vois le jour à Marseille, Berthe Pauline Mariette. Je suis vraiment dans une époque de merde, 2 guerres, montée des extrémismes partout en Europe, droits des femmes quasi inexistants, j'vous jure j'aurais préféré le Moyen Age ou les années 80

Françaises, Français, Portraits - Bertie Albrecht

Je suis pourtant issue d'une famille bourgeoise protestante, et j'épouse même un banquier hollandais, tout va bien pour moi. Mais j'ai une conscience politique et humaniste qui m’empêche de ne penser qu'à moi. Pendant la première guerre je tiens une pension pour jeunes filles en Angleterre, j'y découvre et épouse le combat des féministes. De retour à Marseille j’intègre la Croix Rouge.

J'assiste très lucide à la montée du fascisme et du nazisme, me rapproche de la Ligue des droits de l'homme, et crée un journal féministe ''Le problème sexuel''. J’accueille dans ma maison du midi, les réfugiés allemands et italiens qui fuient leurs dictateurs.

Je pousse même le vice jusqu'à épouser en secondes noces un capitaine de la droite nationaliste...que je vais retourner...j'ai des arguments implacables, il va se lancer avec moi dans la Résistance, le bougre, virage à 180 degrés !

Surveillée par Vichy et les boches, je suis arrêtée plusieurs fois, je m'échappe, me réfugie chez Danièle Gouze, future Madame Mitterrand, mais suis trahie et balancée en 1943.

C'est souvent comme ça quand on pense d'abord aux autres, lutte contre l'injustice et l'intolérance, mais je ne regrette rien, si c'était à refaire, je le referai !

Je me pends dans ma cellule pour éviter de leur fournir la moindre info sur mes réseaux, et sauver mes amis de ces bouchers.

Nous sommes le 31 mai 1943 à la prison de Fresnes, j'ai 50 ans. Je suis, post mortem, décorée de la Croix de Guerre, médaillée de la Résistance et faite Compagnon de la Libération. Je suis l'une des deux seules femmes transférées au mémorial du mont Valérien.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka

Partager sur :