Les séries France Bleu Émissions

14h45

Françaises, Français, Portraits - Erik Satie

Erik Satie

Honfleur, le 17 mai 1866, Eric Alfred Leslie voit le jour, heu, c'est-à-dire, moi, en fait. Mes vieux sont anglicans, quand maman meurt, je reste en Normandie, alors que papa est monté à Paris. Je deviens un bon petit catho. Nous le rejoignons mon frère et moi à la mort de mamie.

Françaises, Français, Portraits - Erik Satie

Ma belle mère m’apprend le piano. Je vais détester, et la musique et le Conservatoire. Et qu’est-ce que je vais faire, je vous le donne en mille ? Ben oui, le Conservatoire ! Mes profs me trouvent complètement nul et me virent après 2 ans.

Je pars donc faire l’Armée. Mais là non plus, c’est pas top. Je m’installe à Montmartre, me lie d’amitié avec Mallarmé, Verlaine et Debussy. Nous intégrons l’ordre de la Rose-Croix. Tout émoustillé, je crée ma propre église. J’en suis le grand maître, le trésorier, le penseur, et…..le seul membre ! C’est ridicule, j’arrête. Je compose quand même des pièces de musique sur mon piano, je suis totalement atypique.

J’écris des partitions sans barre de mesure, des morceaux qui durent 20 heures. Je tombe éperdument amoureux de Suzanne Valadon, qui me refuse le mariage après notre 1ère nuit d’amour. Ben pourquoi ? Je comprends pas ! Merci, hein, je n’aurai jamais d’autre maîtresse.
Je suis toute ma vie dans la misère financière. Pourtant je ne demande pas d’aide, et ne perds jamais mon sens de l’humour, teinté d’ironie.

Je rends hommage à la célèbre Mazurka de Schubert…qui n’a jamais écrit de Mazurka ! J’écris « Les Mémoires d’un Amnésique » 50 pages….blanches ! Je parodie la marche funèbre de Chopin, et réponds à un critique qui n’aime pas mon ballet « Parade », « Monsieur, vous n’êtes qu’un cul, mais un cul sans musique ! » Je suis reconnu comme le précurseur du surréalisme, du minimalisme, de la musique répétitive et du théâtre de l’absurde. Heureusement que je n’aimais pas la musique !

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka

Partager sur :