Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Georges Lautner

Podcasts : iTunes RSS
Georges Lautner
Georges Lautner © Getty

Nice, le 24 janvier 1926, le père d'un véritable culte voit le jour, oui oui c'est bien de moi dont il s'agit, Georges, fils de Léopold et de Marie-Louise. Maman part faire l'actrice à Paris, je la suis, et commence à côtoyer le milieu.

Pendant la seconde guerre mondiale, j'essaie d'avoir une jeunesse normale, pas facile, je vois bien ce qui se passe.

C'est en Autriche durant mon service militaire, que j'apprends le métier de projectionniste. Revenu à Paris, je veux devenir acteur comme maman, mais ma timidité m'en empêche. Je passe de l'autre côté de la cam, débute comme 2ème réalisateur de Guitry, c'est vachement plus confort. Je suis sympa avec les comédiens, je commence à me construire mon réseau. Je réalise mon premier vrai long métrage, ''Marche ou crève '' avec mon futur ami, Bernard Blier. J'impose mon style, champ, contre-champ, gros plans à répétition.. Une dizaine de collaborations. Notre alchimie va donner naissance à des films cultes. Je propose à Gabin le rôle de Fernand Naudin, ex truand reconverti à Montauban, il refuse, dommage vieux ! Je refile le rôle à Ventura ! ''Les tontons flingueurs'' sont une référence depuis plus de 50 ans ! Je me fais pourtant défoncer par les critiques de l'époque, ils trouvent ça à peine divertissant comme film, pauv'gars va ! Heureusement je verrai l'ampleur de l’engouement du public de mon vivant, je les laisse dans leur jalousie et leur médiocrité.

Mais je n'ai pas fait que ça, jugez plutôt : ''Le Pacha'' avec Gabin, enfin réconcilié, ''Les barbouzes'', ''Mort d'un pourri'', ''Flic ou voyou'', ''Le professionnel'', ''La maison assassinée’’, mes films ont été vus par tous les français, et ce n'est pas une image… 60 millions de spectateurs pour l'ensemble de mon œuvre ! Ce n’est pas bon çà ?

Je coule une fin de vie à la cool à Grasse chez moi, mais c'est à Paris que je rends mon dernier souffle, à 87 printemps, le 22 novembre 2013.

Moi, Georges Lautner.