Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Guillaume le Conquérant

Podcasts : iTunes RSS
Guillaume le Conquérant
Guillaume le Conquérant © Getty

A la mort de papa, maman m'offre la Normandie, j'ai 8 ans, cool, merci Môman ! Guillaume né en Normandie donc, à Falaise plus précisément, en 1027. Bon vu mon jeune âge, je ne gère pas tout de suite le coin.

Mais rapidement j'apprends le boulot, bon pas compliqué, il faut juste taper sur tout ce qui bouge, pour s'agrandir. En 47, heu oui 1047 évidemment, j'épouse la Mathilde, qui est revenue.

Le pape nous l'interdit pourtant, paraît qu'on est cousins au 5ème degré... hé ho, j'en connais plein qui se sont mariés au 1er degré moi ! Il n’est pas si cher, je lui construis 2 abbayes et il dit oui ! Une pour les mecs, une pour les nanas !

Bon, ça c'est fait ! 3 ans plus tard, je suis devenu tellement puissant que le roi de France, Henri 1er, se fait dessus rien qu'à l’énoncé de mon nom. Mais ce n’est pas son petit royaume que je veux. Mon cousin au 1er degré lui, roi d'Angleterre passe l'arme à gauche. Je dis à tout le monde qu'il m'a promis le trône. Bon, il ne suffit pas de demander poliment apparemment. Ok, avec 650 navires et 15 000 hommes, ils me comprennent beaucoup mieux !

Je deviens alors le souverain le plus puissant d'Europe sous le nom de William et fais le ménage dans l’élite britannique que je remplace par des seigneurs normands.
Tout le monde veut ma place, je suis obligé de me battre en permanence, c'est fatiguant tout ces gens bouffis de jalousie, je vous jure !
Evidemment à 60 balais on n’est plus aussi fringant et efficace qu'à 30, ce qui devait arriver, arriva. A Rouen, où je suis venu mettre la pâtée à Philippe 1er, c'est lui qui me la met... j'agonise pendant des jours avant de rendre l’âme, le 9 septembre 1087.

Je n’aurai pas construit mes abbayes pour rien, nous sommes avec Mathilde enterrés chacun dans la sienne !

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka