Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

Gustave Flaubert
Gustave Flaubert © Getty

Françaises, Français, Portraits - Gustave Flaubert

Diffusion du lundi 28 novembre 2016 Durée : 2min

"Tout le rêve de la démocratie est d’élever le prolétaire au niveau de bêtise du bourgeois" Bon voilà, ça c’est dit ! Et je le dis, moi Gustave, né le 12 décembre 1821 à Rouen, en plein milieu du XIXe siècle et ça n’a pas changé, c’est dingue ça non ?

Mes parents, bourgeois cathos, préfèrent mon frère, pas de bol, c’est moi qui vais rester dans l’histoire.

Scolarité morne et ennuyeuse, je me fais virer pour indiscipline, passe mon bac quand même et pars en voyage. Le fait marquant de mon adolescence, c’est la rencontre avec une certaine Mme Schlesinger dont je tombe éperdument amoureux, pas elle. J’écris "l’Education sentimentale" pour graver ces émotions qu’elle a engendrées chez moi.

Le droit me gonfle, je laisse tomber cette voie que mes vieux m’avaient imposée et entame une vie de bohème agitée. Je rencontre Hugo, Sand, voyage beaucoup, critique avec une lucidité exacerbée mes contemporains. Puis j’écris l’histoire d’une paysanne qui se marie avec un petit bourgeois sans ambition et qui va le tromper allègrement, scandale que cette Mme Bovary. Procès pour atteinte aux bonnes mœurs, j’en sors blanchi grâce à l’Impératrice qui prend ma défense, Baudelaire et ses "Fleurs du mal" n’ont pas cette chance.

Puis, je débute l’histoire de deux ignorants se croyant bien avisés sur tout et n’importe quoi et qui enchaînent les poncifs et les désastres dus à leur implication, leur noms ? Bouvard et Pécuchet. C’est une hémorragie cérébrale qui m’empêche de terminer ce roman.

Zola, Stendhal me considèrent comme leur maître, ma puissance littéraire et ma liberté de ton font de moi l’un des romanciers les plus importants de mon siècle.

C’est à Croisset en Seine-Maritime, que le 8 mai 1880 à 58 ans, je laisse à Bouvard et Pécuchet le soin de mettre un point final à leur histoire.

Moi, Gustave Flaubert.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka.