Vicente et son père.

L'alerte enlèvement déclenchée pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé à Clermont-Ferrand par son père

Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Jacques Cartier

Podcasts : iTunes RSS
Jacques Cartier
Jacques Cartier © Getty

Moi, j'ai un nom trop swag, Jacques, mais ça ce n'est que le prénom ! Né en 1491 à St Malo. Tout petit déjà, je fais de la voltige aérienne avec une seule main et les yeux bandés....Ben non, je rigole, en fait, on en sait rien du tout.

On ne retrouve trace de moi, qu'en 1534. Mais autant ma jeunesse, qui a très probablement dû se passer en mer, (forcément on est à St Malo!), est inconnue, autant ce que je vais faire, va rester dans l'Histoire.

C'est donc en 1534, que François 1er, me donne la thune, pour aller faire le zouave aux Amériques. Je découvre Terre Neuve, et St Pierre et Miquelon. J'y plante une croix, ouais à l’époque, la séparation de l'Eglise et de l'Etat, c'est pas encore ça. Bon en fait, les basques et les bretons connaissaient déjà, mais gardaient l'endroit gavé de poiscailles, jalousement secret.

Bref, je reviens, je repars, et je découvre un fleuve, le jour de la Saint Laurent, je le baptise du même nom, tout ça est très religieux, je vous l'accorde, mais je vous ai dit, à l'époque c'est tendance.

Toute la région que je découvre ensuite, je l'appelle Mont Royal, en honneur de François. Et elle deviendra Montréal !

Je ramène deux indiens, manière de faire le malin à la Cour, et ça marche, ils sont tous sur le cul en voyant ces indigènes à moitié à poil ! Samuel de Champlain me vénérera, et fondera Québec à son tour en 1608, 60 ans après ma mort.

Je fais du commerce avec les autochtones, mais ils me l'a font à l'envers, me vendant de vulgaires cailloux à la place de pierres précieuses d'où l'expression, '' faux comme des diamants du Canada !''

Dégoûté, déçu, je rentre à St Malo, et c'est surement la peste, qui m'emporte, le 1er septembre 1557, à 65 ans.