Les séries France Bleu Émissions

14h45

Françaises, Français, Portraits - Jacques Jaujard

Jacques Jaujard

Quand la 1ère guerre commence, je ne peux que m'engager, hyper motivé. Sur le champ de bataille, je chope une saloperie et suis reformé en 1915... Bravo, c'est un ratage total ! Je deviens journaliste, entre au gouvernement et gravis petit à petit les échelons de la hiérarchie des musées nationaux.

Françaises, Français, Portraits - Jacques Jaujard

1939, le monde n'en a pas eu assez de la 1ère boucherie, il entame la seconde ! Très vite, je me rends compte que le nazillon va s’intéresser de près à notre patrimoine culturel. Et moi j'y tiens à notre patrimoine ! Alors directeur du Louvre, sous le gouvernement de Vichy, qui très courageusement laisse partir toutes nos œuvres en Allemagne, je décide de ne pas les laisser faire.

Je mets en place en lousdé, toute une organisation résistante qui planque les chefs d'œuvres de l'humanité à l'abri des teutons, dans des châteaux en zone libre, des caves, des maisons dans le sud. Ainsi, je sauve ''La Joconde'', ''la Vénus de Milo'', '' La victoire de Samothrace'' les œuvres de Renoir, Rubens, de Vinci, Bato, Manet. Ils ont quand même emporté 30 000 pièces, dans 138 wagons, ouais ! Ils aimaient bien les wagons ces enfoirés ! C'est le plus grand pillage culturel de l'histoire. Il n'y a que la culture qui peut nous sauver de la sauvagerie et de l’obscurantisme, c'est bien pour cela que toute mon action est si primordiale.

Je trouve même le temps d'épouser Mozart, ça ne s'invente pas, enfin c'est son nom de résistante, l'actrice Jeanne Boitel.

Je prends une retraite bien méritée, mais continue d'œuvrer à l'expansion de la culture partout sur la planète, jusqu'à ma mort, le jour de la future fête de la musique, le 21 juin 1967, à Paris j’ai 71 ans.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka

Partager sur :