Vicente et son père.

L'alerte enlèvement déclenchée pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé à Clermont-Ferrand par son père

Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Joseph Nicéphore Niepce

Podcasts : iTunes RSS
Joseph Nicéphore Niépce
Joseph Nicéphore Niépce © Getty

Père et mère sont riches, très riches, heureusement, car je vais dilapider leur fortune. C'est pas de ma faute, mais je me suis fait avoir toute ma vie. Joseph, né à Chalon/Saône, le 7 mars 1765.

On me met chez les Oratoriens, une sorte de concurrents des Jésuites pour la haute qualité de leur enseignement religieux. Mais, comment dire....ça le fait pas ! Je préfère m'engager dans l'Armée Révolutionnaire, chacun son truc.

Je pars ensuite sur la Côte d'Azur, claquer le fric des vieux. Mais attention, pas n'importe comment. Je me marie, et avec le frérot, on invente le 1er moteur à combustion interne, une vraie révolution, Napoléon lui-même nous subventionne pour 10 ans.

Nous dépensons tellement pour nos expériences, qu'on arrive quand même à se ruiner. Le moteur ne se vend pas. C'est lors d'un voyage en Sardaigne, que j'ai l'illumination ! Mais comment pourrait-on faire pour immortaliser tous ces magnifiques paysages sauvages ?

Ce sera dorénavant mon obsession. Je m'associe avec un certain Louis Daguerre ; lui je le retiens l'enfoiré ! Il me demande sans cesse de lui communiquer l'avancée de mes travaux, mais lui en revanche, ne me livre jamais les siens.

Il va même jusqu'à revendiquer, la paternité, du 1er procédé photographique au monde. Mais c'est moi, qui l'ai inventé. J'en suis, son créateur! La plus vieille photo au monde, encore visible aujourd'hui, ''Point de vue du Gras'' est bien une image de ma maison de Chalon, alors, c'est qui le patron ?

Mon frère, alors à Londres, sombre dans la démence, et meurt dans la foulée. Quant à moi, c'est subitement, à 68 ans quand même, que je m’enferme définitivement dans ma chambre noire, le 5 juillet 1833, à St-Loup-de-Varennes.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka