Émissions Les séries France Bleu

14h45

Françaises, Français, Portraits - Jules Renard

Portrait de Jules Renard

Autant maman est dévote et bigote, autant papa est républicain, franc-maçon et anticlérical, je vous laisse imaginer les discussions à la maison ! bien malgré ça, ils arrivent à me donner vie, le 22 février 1866 à Châlons-du-Maine en Mayenne.

Ils me prénomment Pierre-Jules. Rapidement, ils ne se supportent plus, tu m’étonnes ! Elle me déteste autant que mon père. On déménage à Chitry-les-Mines, où papa devient Maire.

Jules Renard

Je fais mes études à Nevers, je refuse de tenter l’Ecole Normale Supérieure. « Je suis de la vieille école moi, de celle qui ne sait pas lire ! » Je préfère, et de loin, passer mon temps avec mes potes, dans les bars littéraires, ou les théâtres. Je traîne, avec Les frères Goncourt, Alphonse Allais, Sarah Bernhardt ou Edmond Rostand.

Lui je le vénère carrément. Je considère son Cyrano, comme un chef d’œuvre absolu. Je suis vert de ne pas lui arriver à la cheville. Je cours quand même les dangers du succès, avec « Le Vigneron dans sa Vigne » ou surtout « Poil de Carotte ». J’accepte la Légion d’Honneur, et la porte même.

Il faut avoir le courage de ses faiblesses ! Je suis élu à mon tour Maire de Chitry. Républicain, laïc et anticlérical dans les gènes, je propose la gratuité des fournitures scolaires.

Je lutte contre l’ignorance. Il n’y a que le savoir qui peut faire de l’homme, un homme libre ! Elu également, juré du prix Goncourt, je défends vigoureusement Dreyfus, soutiens Zola, et admire au plus haut point Hugo.

Papa, malade, s’est suicidé d’un coup de fusil dans le cœur, maman, tombe bizarrement dans un puits, je vous jure, ces deux- là, c’était pas un cadeau ! Je les rejoins à 46 ans, le 22 mai 1910, à Paris

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka

Partager sur :