Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, portraits - Louis Lépine

Podcasts : iTunes RSS
Exposition Louis Lépine
Exposition Louis Lépine © Maxppp - Maxppp

Il ne l'avait pas dans le pied en tout cas, luis c'est Louis Lépine.

Je suis Louis Jean Baptiste, né à Lyon le 6 août 1846. Papa tient une boutique de bouquins.

Je fais mes études à Lyon, Paris et Heidelberg. Quand les allemands, justement, pensent pouvoir nous envahir en 1870, je fais partie des gens qui leur disent, ''heu non les gars, je crois que ça va pas être possible !'' Je suis du coup décoré de la Médaille Militaire.

A la fin de la guerre, je deviens avocat, sous-préfet, et préfet de police de Paris, c'est là, que je vais prendre toute ma dimension historique.

J'aime la police, ben oui il en faut ! Je mets en place la brigade fluviale, celle à bicyclette, mets plus de 500 bornes d'appel afin d'alerter les pompiers et police secours. Je crée les chiens sauveteurs, les rues piétonnes, les sens giratoires, et j'encourage les débuts de la police scientifique. NCIS, les Experts Manhattan, les Experts Palavas les flots, ou Dexter ont tout pompé sur moi ! Et, même pas ils me citent, si j’étais pas mort, je leur collerais un procès.

Bref, ce n'est pas tout, en 1901, après avoir mis en place la collecte des objets trouvés, je monte un concours pour pallier la crise qui touche les quincailliers et fabricants de jouets parisiens. Ce concours verra par la suite, les premières présentations de l'aspirateur, du stylo bille, du moteur 2 temps, du parachute, du fer à repasser, de la machine à laver le linge, du four électrique, de la tondeuse à gazon, du véhicule hybride.... et plein plein d'autres choses très très utiles à la vie quotidienne. Merci qui ?

Je crée aussi un Musée de la Police, suis élu à l'Académie des Sciences Morales et Politiques. Comme quoi, Préfet de Police n'est pas forcément synonyme de répression, flicage et autoritarisme, il peut aussi faire preuve d'inventivité, de créativité et d'utilité publique ! Bon ok, depuis moi, j'ai pas trop d'autres exemples, mais patience, gageons que ça va arriver !

Quand on a une vie aussi remplie, on ne peut se permettre de partir trop tôt, ce n'est donc qu'à 87 ans, après avoir écrit mes mémoires, que je tire ma révérence. Le 10 novembre 1933 à Paris.