Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Louise de Savoie

Podcasts : iTunes RSS
Louise de Savoie
Louise de Savoie © Getty

Je suis la poule de Bresse, Louise, née le 11 septembre 1476 à Pont-d’Ain. Maman, c’est Marguerite de Bourbon, oui à cette époque elles s’appellent toutes Marguerite. Papa, lui, c’est Philippe II de Savoie.

Je suis la poule de Bresse, Louise, née le 11 septembre 1476 à Pont-d’Ain. Maman, c’est Marguerite de Bourbon, oui à cette époque elles s’appellent toutes Marguerite. Papa, lui, c’est Philippe II de Savoie.

A 14 ans, on me refile à Charles de Valois d’Orléans. Il me fait deux moutards, François, et…je vous le donne en mille, Marguerite, voyons, bien sûr ! Y a un cureton qui me dit « tu auras un fils roi ! ». Quand mon mari, trépasse enfin, je voue ma vie, et mon amour à mon petit François. Il n’est que le cousin, du Roi Louis XII. Mais celui-ci n’a pas de garçon, j’y crois alors à mort. Le seul truc qui me fait flipper, c’est les grossesses d’Anne de Bretagne, sa gonzesse. Sauf, que tous ses gamins y passent les uns après les autres.

A la mort de Louis XII, c’est donc mon François, le 1er, qui prend les rennes… du pouvoir, bien sûr ! Alors contrairement aux autres mères, Blanche de Castille, Cat de Médicis ou Anne d’Autriche, je ne serai jamais Reine, moi. Mais je vais diriger dans l’ombre, et surtout j’accède 2 fois à la Régence. Je suis redoutable dans la pratique politique, la défense des arts, et la maîtrise intellectuelle. Pendant les campagnes d’Italie, où mon César, mon trésor de fils va se battre, c’est moi qui gère tout.
Je me venge de Charles III, duc de Bourbon, qui m’a éconduite. Je le ruine. Je fais exécuter le trésorier du roi, pour détournement de fonds. Si aujourd’hui on les exécutait toujours, ils réfléchiraient peut être à 2 fois avant de nous piquer notre oseille, non, vous croyez pas ? Je signe avec, encore une Marguerite, d’Autriche celle-là, et Marie de Luxembourg, la Paix des Dames, à Cambrai.

A cette époque, nous les femmes, dominons, dirigeons, décidons ! Mon fils, que j’ai surement trop aimé, ne vient même pas à mes obsèques, il chasse avec sa maîtresse, goujat va ! C’est le 22 septembre 1531, à 55 ans que la peste m’emporte à Grez-sur-Loing.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka