Vicente et son père.

L'alerte enlèvement déclenchée pour retrouver Vicente, 5 ans et demi, enlevé à Clermont-Ferrand par son père

Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français, Portraits - Ultra Violet

Podcasts : iTunes RSS
Ultra Violet
Ultra Violet © Getty

Isabelle Collin Dufresne, née à La Tronche, ça ne s'invente pas, près de Grenoble le 6 septembre 1935. Famille ultra bourgeoise. Etudes classiques, mais à 19 ans je décide de partir tenter ma chance à New York.

En descendant du bateau, vous n'allez pas me croire, mais la 1ère personne que je rencontre, n'est autre que l'énormissime Salvador Dali, alors à l'apogée de son art, de sa folie et de sa notoriété.

Je deviens instantanément sa maîtresse, sa muse, lui en retour, mon mentor. Bon, il se lasse vite le Catalan, il me refile à un autre fou de l'époque, un certain Andy Warhol, qui vient de créer son atelier d'art, La Factory. Celui qui a fait les fameux portraits de Marylin en couleur, popularisé les boîtes de soupe Campbell, ou prédit que tout le monde aurait son 1/4 d’heure de gloire, me fait tourner instantanément dans ses films totalement barrés. J'adore !

Commencent alors des années de défonce, de dépravation, d’excès en tous genres, qui vont faire de moi une égérie de la contre culture américaine et mondiale. J'ai beau être à New York, suis aux anges !

Les plus grands artistes du moment se battent pour m'avoir. Le danseur Rudolf Noureev, le réalisateur Milos Forman, partagent mon lit. Je kiffe. Je fais n'importe quoi, pour exister et faire parler de moi.
Bon, à un moment donné, faut savoir arrêter. C'est ce que je fais, je vomis cette ancienne vie, et opère un virage a 180 degrés, je deviens mormone. Bon, Ok, c'est du grand n'importe quoi, je vous l'accorde, on fait ce qu'on peut hein ! Enfin bref, je continue de créer, peintures, photos, films underground. Je ne me suis jamais séparée du violet que j'arbore dans mes cheveux, sur mes lèvres, et sur mes ongles, d'où mon surnom.

C'est à Nice où je vis en alternance avec States, que j'expose pour la dernière fois.
Je range mon extravagance dans une boîte en sapin de 2 mètres sur 1,50, à Big Apple, le 14 juin 2014, à 78 ans.

Auteur, mise en forme et illustrations sonores : Régis Taillandier
Narration : Alexandra Mori
Postproduction : France Bleu Hérault
Assistante : Betty Rignol-Angius
Direction : Robert Kudelka