Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français, Portraits

Le samedi et dimanche à 6h15

2min

Françaises, Français, Portraits - André Malraux

Podcasts : RSS
André Malraux
André Malraux © Getty

Papa et maman sont modestes, ils me mettent au monde le 3 novembre 1901 à Paris et m'appellent Georges André. Papa se tire assez vite, je ne vais être élevé que par des femmes.

Alors y a t-il un rapport ou pas, mais je suis atteint très tôt de la maladie de Gilles de la Tourette, vous savez, cette maladie qui nous fait dire des horreurs dans nos phrases, ou bien nous donne des tics. Moi ça va encore, cela sera les tics.

Je n'obtiens pas mon bac, mais suis passionné d'art et de littérature. Je suis exempté de service militaire à cause de mes tics. J'arrête les études et pars pour le Cambodge où je me fais arrêter pour trafic d'œuvres d'arts Khmères. Libéré grâce à l'insistance des milieux littéraires français, je déménage alors à Saïgon, où je crée un journal anticolonialiste, censuré par les autorités françaises.

Ne pas avoir fait l'armée, ne m’empêche nullement d'aller me battre aux côtés des républicains espagnols en 36. Je m'engage contre le fascisme, le nazisme et entre dans la résistance. C'est là que je rencontre Charles de Gaulle, mais la Gestapo m'emprisonne.

A la fin de la guerre, Charlie me nomme ministre de l' Information, puis de la Culture. ''Une vie ne vaut rien, mais rien ne vaut une vie'', c'est de moi, tout comme les Maisons de la culture ou ''Le XXIème siècle sera religieux ou ne sera pas'', l'histoire me donne malheureusement raison ! J'écris aussi, ''Les conquérants'', ''La voie royale'' ou ''La condition humaine'' pour lequel j'obtiens le prix Goncourt. Oui, c'est une époque où les politiques sont cultivés et ont une vision d'avenir.

Je fabule beaucoup, à la limite de la mythomanie, mais je ne suis jamais dupe de moi-même. J'immortalise l'entrée de Jean Moulin au Panthéon, dans lequel je serai également transféré.

C'est le 23 novembre 1976, à 75 ans, à Créteil, que je m'éteins.

Moi, André Malraux.