Replay du vendredi 17 juin 2016

Françaises, Français, Portraits - Charles de Gaulle

Je suis issu d'une famille qui a le devoir, la religion et le service de l’Etat chevillés au corps. Ce n'est pas pour rien que je vais vous sauver ! C'est à Lille, le 22 novembre 1890 que je vois le jour, moi, Charlie, de France.

Charles de Gaulle
Charles de Gaulle © Maxppp - Maxppp

Élevé par les jésuites, je suis fait pour l'armée, j’intègre St Cyr à 18 ans. La Grande Guerre, éclate, je rejoins le colonel Pétain à Verdun. Ma bravoure l'impressionne, il me demande d’écrire un truc sur le Soldat Français. Il revendique la paternité de l'ouvrage, ça m’énerve, je commence à le prendre en grippe.

Mes différents écrits, prônent le rôle des blindés aux 1ers rangs, ça gonfle l’Etat Major, qui me met sur la touche.

Je donne des cours militaires entre les deux guerres, toujours plus ou moins appuyé par le général Pétain.

Mais quand je le vois se coucher comme une serpillière, devant les casques à pointe, là, je n'en peux plus de cette lavette ! Je me casse à Londres, et je vais lui pourrir la vie, et au gouvernement collaborationniste aussi.

Je libère Paris, outragée, brisée, martyrisée ! Je prends la tête de l’Etat tout naturellement, crée le RPF, et la 5ème République.

Aujourd'hui tout le monde revendique mon héritage. Ha, si j’étais encore vivant, j'en remettrais bien deux, trois, en place, ça me ferait tellement de bien ! Ca me rajeunirait.

Enfin bref, tout n'est pas rose non plus, L’Algérie, mai 68, tentative d'attentat, sortie de l'OTAN, la chienlit, le référendum raté. Il est temps que je vous laisse, il me semble que j'ai pas trop mal bossé quand même.

C'est Hara Kiri qui trouvera la meilleure façon d'annoncer ma mort dans son numéro 94 '' Bal tragique à Colombey - 1 mort !''. Il est interdit dans la foulée. La semaine suivante sera créé Charlie Hebdo.

C'est donc le 9 novembre 1970, à 79 ans, qu'à Colombey-les Deux-Eglises, je meurs et deviens le symbole de la libération de la France, partout dans le monde.

Mots clés: