Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français, Portraits

Le samedi et dimanche à 6h15

2min

Françaises, Français, Portraits - Jean-Jacques Rousseau

Podcasts : RSS
Jean-Jacques Rousseau
Jean-Jacques Rousseau © Getty

''L’homme est un loup pour l'homme'', ce n'est pas du tout ce que je pense, bien au contraire, pour moi, Jean-Jacques, né le 28 juin 1712 à Genève, il est bon par nature. C'est seulement la société qui le corrompt. Maman meurt à ma naissance, et Papa m'abandonne à mes 10 ans.

C'est mon oncle qui m'éduque, mais je préfère les femmes moi, une baronne de 13 ans mon aînée se chargera du reste de mon apprentissage, si vous voyez ce que je veux dire.

Je fuis la Suisse, pour Paris pensant trouver là, l'ancienne Babylone riche et somptueuse. J'y découvre une ville hideuse, très sale et qui empeste. Je décide de faire carrière dans la musique, donnant des cours par-ci par-là, mais je rencontre Diderot, avec qui je me lie d'amitié, il me propose d'écrire pour l'Encyclopédie, nous faisons partie des écrivains du ruisseau.

Nous révolutionnons la pensée du siècle. ''Julie ou la nouvelle Héloïse'', ''Les rêveries du promeneur solitaire'', ou encore ''Du contrat social'', sont des succès, et j'y prône déjà deux des valeurs de notre futur triptyque républicain universel, la Liberté et l'Egalité ! Je balance à tout va, l'autoritarisme des maîtres à l’école, la religion qui selon moi peut se passer de l'église. Et bien, vous me croyez ou pas, mais ça ne plaît pas du tout.

Ajoutons à cela, mon frère ennemi, Voltaire, qui me déboite dans son ‘’Sentiment des citoyens’’, je suis obligé de fuir en Prusse pour éviter la taule. On jette même des pierres sur ma maison. Persuadé d’être persécuté par l'humanité tout entière, je pars alors en Angleterre. Je rentre enfin en France à Ermenonville, où je finis ma vie à arroser mes plantes.

J’éteins ma lumière le 2 juillet 1778 à 66 ans, mais je reste l'un des grands penseurs de la démocratie. Les révolutionnaires qui 11 ans plus tard s’élèveront contre le régime, m'admirent au plus haut point et font de moi un héros de la Nation, transféré au Panthéon en 1798. Même Kant s'inspire de moi.