Les séries France Bleu

Françaises, Français, Portraits

Le samedi et dimanche à 6h15

Marcel Duchamp
Marcel Duchamp © Getty

Françaises, Français, Portraits - Marcel Duchamp

Diffusion du dimanche 5 mars 2017 Durée : 2min

Rose Selavy et moi esquivons les ecchymoses des Esquimaux aux mots exquis ! Vous avez compris ce que ça veut dire ? Bon, je vous aide, cherchez pas c’est du n’importe quoi, et je m’en fous, c’est juste beau à l’oreille, de l’art pur.

Henri Robert Marcel né le 28 juillet 1887 à Blainville-Crevon près de Rouen. Nous sommes 7 gamins, j’apprends à peindre et dessiner avec papy et mes frères et sœurs, tous doués et prédestinés aux pinceaux. Je rate pourtant les Beaux Arts, mais c’est trop convenu un cursus classique pour moi.

Je commence à exposer gentiment de-ci de-là, des dessins humoristiques d’inspiration impressionniste. Puis je commence à détourner des objets de leur utilisation principale, et en 1913 je défonce tout avec mon « Nu dans l’escalier » dans une expo New Yorkaise. Dès lors je me dis, chauffe Marcel, vas-y, n’aie peur de rien, ils suivront. Mon pote André Breton pense que je suis l’homme le plus intelligent du Siècle, quant à moi quand je parle du Corbusier né la même année que moi, je dis que c’est un « cas de ménopause masculine précoce sublimisée en coït mental ! » Ouais….

Champion d’échecs, ma vie est au contraire un vrai conte de fées, je réussis tout ce que je fais. Je suis considéré comme le 1er artiste contemporain, mes chefs-d’œuvre, mes fameux ‘’Ready made’’, « Roue de bicyclette » une jante de vélo posée sur un tabouret, et « Fontaine » un urinoir ! Et ça vaut les 2 bras, c’est pas du génie ça ?

Je m’essaie aussi au cinoche avec mon ami Man Ray, le monde entier me connaît, m’admire ou me déteste, je m’en tape, du moment qu’on parle de moi !

C’est à mon 81ème automne que je m’éclipse, le 2 octobre 1968 à Neuilly/Seine.

Moi, Marcel Duchamp.