Émissions Les séries France Bleu

Françaises, Français

14h45

2min

Françaises, Français - Gustave Doré

Podcasts : iTunes RSS
Gustave Doré
Gustave Doré © Getty

Aujourd’hui c'est mon arrière-arrière-petit-neveu que vous connaissez mieux que moi, et pourtant je vous assure qu'à mon époque, c'est bien moi que la plèbe ovationne ! Gustave, né à Strasbourg, le 6 janvier 1832. Bon, ce n’est pas Paris ni les Seychelles, mais c'est quand même chou wasabi.

Je me révèle être dès 5 ans surdoué avec un crayon dans les mains, je suis un élève appliqué et assidu, ma culture me permet donc d'imprégner mes dessins d'humour et de satire. Tout le monde est scotché devant tant d'effronterie.

A 15 ans, moi… lolita...heu pardon, je suis déjà au 20ème siècle....bref à 15 ans donc, je suis déjà salarié dans un canard satirique. Mon but est d'éblouir le milieu pour me permettre de passer à la peinture. Mais pour l'instant ce sont surtout des lithographies et des croquis à la plume. J'évite soigneusement de taper sur le pouvoir en place, ils peuvent me servir, pas bête le mec, je ne franchis jamais ''les limites'' !

Je suis considéré comme le 1er auteur de bandes dessinées. Au top de ma notoriété, j'illustre ''La Divine Comédie'' de Dante, les œuvres de Rabelais, Balzac ou Shakespeare. Le problème est que mes croquis font de l'ombre aux textes, et valent une blinde à imprimer. Je m'attaque même à un petit bouquin à la mode depuis quelques temps, ''La Bible !'', vous connaissez ? Je ne suis jamais reconnu comme peintre, ça me gonfle...mais ça me gonfle ! N’empêche que l'Europe entière me connaît et admire mon travail. Mes cadres, ma mise en scène, la tension dramatique que je suggère, font de moi le plus grand.

Le 23 janvier 1883 quand une crise cardiaque me terrasse à 51 ans, à Paris, je laisse plus de 10 000 œuvres.

Moi, Gustave Doré