Replay du lundi 24 septembre 2018

« Mon équipe est un peu un Kinder Surprise » : Nicolas Faure, le coach des basketteurs du BesAC promus en N1

- Mis à jour le

Après une troisième accession en six ans, le BesAC est promu cette saison en Nationale 1, l’antichambre de la Pro B. Coach des basketteurs bisontins depuis 2016, Nicolas Faure était l’invité de France Bleu Besançon Sports ce lundi 24 septembre. Ambition et expressions savoureuses au menu.

Promu en N1 cette saison avec ses basketteurs du BesAC, le coach Nicolas Faure était l'invité de France Bleu Besançon Sports ce lundi 24 septembre 2018
Promu en N1 cette saison avec ses basketteurs du BesAC, le coach Nicolas Faure était l'invité de France Bleu Besançon Sports ce lundi 24 septembre 2018 © Radio France - Julien Laurent

A son palmarès d’entraîneur, il y a notamment la Semaine des As remportée en 2004 et une finale de Coupe d’Europe (Coupe FIBA) la même année, dès sa toute première saison en tant que coach de basket professionnel, à l’âge de 30 ans seulement, avec la JDA Dijon en Pro A (2003-2005). Passé ensuite par Blois et La Charité-sur-Loire (N1 + N2), Nicolas Faure est depuis l’été 2016 à la tête du BesAC qu’il vient de faire monter en Nationale 1, l’antichambre de la Pro B, pour cette saison 2018-2019. Et ce lundi 24 septembre, il était l’invité de France Bleu Besançon Sports.
 

Une bonne soufflante à ses joueurs avant de débuter victorieusement le championnat

Le petit club bisontin n’en finit plus de grimper dans la hiérarchie du basket français, avec trois accessions – de Prénationale en Nationale 1 – en six ans. Mais pour cette grande première dans l’histoire du BesAC au troisième échelon national, l’objectif de la saison est évidemment d’abord de valider le maintien le plus rapidement et le plus confortablement possible. Pas d’emballement, donc, pour Nicolas Faure, après l’entame victorieuse de son équipe en championnat ce samedi 22 septembre (83-82) à Aubenas. Un succès obtenu, en partie, après une bonne soufflante du coach à ses joueurs très lourdement battus à domicile (56-85), trois jours plus tôt en Coupe de France, contre Souffelweyersheim (N1) lors du premier match officiel de la saison… 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Objectif Pro B à l'horizon 2022
 

Alors, dès ce mardi 25 septembre (20h) contre Andrézieux, pour le retour du BesAC dans son gymnase des Montboucons lors de la 2e journée de N1, Nicolas Faure reste optimiste et méfiant à la fois. Avec une de ses formules dont il a le secret : « Je compare mon équipe un peu à un Kinder Surprise ! C’est-à-dire qu’on connaît bien l’emballage, mais on est toujours surpris de ce qu’on trouve quand on l’ouvre… Une bonne ou une moins bonne surprise… Donc j’espère qu’on n’a pas eu le meilleur jouet de la saison à Aubenas »

Autrement dit, la réaction d’orgueil ne suffit pas pour durer. Humilité et travail encore et toujours, tout au long de cette saison et les suivantes. C’est uniquement comme ça que le BesAC de Nicolas Faure pourra espérer, à terme, atteindre une nouvelle accession. En Pro B, dans un premier temps, à l’horizon 2022, selon les objectifs officiellement fixés par les dirigeants du club bisontin. Il sera alors temps, peut-être ensuite, de rêver à la Jeep Elite, la nouvelle appellation de la Pro A où évoluait l’autre club de basket de Besançon (BBCD) jusqu’à son dépôt de bilan en 2009.

Mots clés: