100% Club

Lundi à 18h30

Philippe Tristram et Pierre Labbé, les deux patrons des basketteurs du BesAC (N1), étaient les invités de France Bleu Besançon Sports le lundi 11 mars 2019
Philippe Tristram et Pierre Labbé, les deux patrons des basketteurs du BesAC (N1), étaient les invités de France Bleu Besançon Sports le lundi 11 mars 2019 © Radio France - Julien Laurent

Basket : le BesAC lance son crowdfunding pour gonfler son budget et ses ambitions de Pro B

Diffusion du lundi 11 mars 2019 Durée : 29min

Les basketteurs du BesAC se lancent aussi dans le crowdfunding : le financement participatif de projet sur internet... Dans la foulée du maintien en Nationale 1 – d'ores et déjà validé en ce début mars – pour la toute de première saison seulement de l'histoire du club dans l'antichambre de la Pro B, les dirigeants bisontins peuvent ainsi commencer à se projeter sur leur futur budget de la saison prochaine au 3e échelon du basket français !

Pour nourrir des ambitions sportives encore plus grandes, le BesAC – qui évoluait encore en Prénationale en 2012, soit trois accessions (Nationale 3, N2 puis N1) en six ans  – espère faire passer son budget actuel de 700.000 à 850.000 euros : « le recrutement de trois bons joueurs supplémentaires équivaut à 150.000 euros annuels », précise le Président du club, Philippe Tristram qui était l'invité de France Bleu Besançon Sports ce lundi soir avec son vice Président, Pierre Labbé.

20.000 euros minimum de dons espérés

Et pour y parvenir les deux patrons du jeune club bisontin – qui ambitionne à moyen terme de renouer avec le glorieux passé de l'autre club de basket de la ville (BBCD) pensionnaire de Pro A jusqu'à son dépôt de bilan en 2009 – en appellent donc au bon coeur de tous les fans de basket franc-comtois et au-delà...  

L'objectif est de récolter 20.000 euros minimum, d'ici à la fin de ce mois de mars, via la plateforme internet kisskissbankbank, grâce aux dons d'un montant de 10 euros au moins (pour pouvoir être défiscalisés à hauteur de 66% sur les impôts)...

Toujours aussi à la recherche de nouveaux sponsors ''traditionnels'' en France ou en... Suisse

« Mon idée, ose Philippe Tristram, c'est que chaque habitant de Besançon par exemple donne chacun 10 euros : et ça fait 100.000 euros environ au total ! ». Parce que l'objectif de départ réglementairement fixé à 20.000 euros pour ce crowdfunding peut sans problème être dépassé durant son mois d'existence sur internet. En revanche, « si la barre des 20.000 euros n'est pas atteinte le 31 mars, on n'aura rien du tout, précise le Président du BesAC : tous les donateurs récupéreront leur mise »...

> LIRE AUSSI : « Mon équipe est un peu un Kinder Surprise » : Nicolas Faure, le coach des basketteurs du BesAC promus en N1

Et puis, rappelle aussi Pierre Labbé, le vice Président du club bisontin : les sponsors ''traditionnels'' (publics et pivés) sont évidemment toujours les bienvenus et plus que jamais. De Franche-Comté, de France ou encore de... Suisse notamment ! Par l’intermédiaire par exemple d'un certain Erik Lehmann qui était le ''coup de fil / coup cœur'' des deux invités de France Bleu Besançon Sports ce lundi soir.  

L'ancien joueur puis coach emblématique du Vesontio devenu ensuite le BBC, dans les années 80-90, est installé et travaille depuis une dizaine d'années de l'autre côté de la frontière franco-helvétique, où en septembre dernier, il a été nommé Directeur ''Elite, Compétition et Technique'' de la Fédération Suisse de Basket. Et Erik Lehmann n'a pas oublié son ancienne vie et ses attaches bisontines : « moi j'ai beaucoup de travail à la Fédération Suisse, mais pour aider les copains à distance, on a quelques belles entreprises en Suisse donc si on pouvait les aider en trouvant un partenariat, pourquoi pas »...