Replay du mercredi 23 septembre 2020

« Baker Street » ou quand une intro au sax donne naissance à un titre culte

- Mis à jour le

C’est un collector qui à sa sortie en 1978 s’est classé Numéro 1 dans presque tous les pays du monde que j’ai sélectionné pour vous aujourd'hui : voici « Baker Street » de Gerry Rafferty.

-
- © Getty - Tony Russell

En procès contre son ancien groupe dont il s’est séparé avec fracas, Gerry Rafferty doit fréquemment quitter son Écosse paisible pour se rendre à Londres, et  y retrouver ses avocats. 

Désespéré, désemparé, il passe ses journées dans le cabinet des hommes de loi à faire valoir ses droits. 

C’est à la nuit tombée que Gerry Rafferty retrouve la chaleur d’un ami qui habite « Baker Street ». 

Quelques accords de guitare, le bruit des glaçons, et les volutes de fumée accompagnent leurs conversations animées où ils refont le monde. Solitude, et fatigue de la journée s’effacent alors dans ces nuits noyées dans l’alcool ; c’est ce qui lui permet de tenir, et qui va lui inspirer la chanson.

Dans « Baker Street », même les célébrissimes premières notes de saxo sont épiques, et semblent raconter l’histoire d’une renaissance annoncée. Pourtant, ce gimmick est loin d’être le fruit d’une réflexion mûrie...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: