Replay du vendredi 19 février 2021

« Bitter Sweet Symphony » un tube mondial associé à une bataille juridique

Aujourd’hui j’ai choisi un Collector dont l’histoire nous plonge dans l’une des plus grandes injustices de l’industrie musicale. Voici Bitter Sweet Symphony, par The Verve, sorti en 1997.

Richard Ashcroft chanteur de The Verve au Pinkpop Festival de Landgraaf, Pays-Bas, le 1er juin 1998.
Richard Ashcroft chanteur de The Verve au Pinkpop Festival de Landgraaf, Pays-Bas, le 1er juin 1998. © Getty - Gie Knaeps

L’histoire de ce Collector commence à Wigan, dans le nord de l’Angleterre où Richard Ashcroft, encore lycéen, monte The Verve en 1989.

Plusieurs séparations, une consommation hallucinante de narcotiques et trois albums plus tard, The Verve est sorti de l’anonymat.

Nous sommes en 1997, mais alors que leur chanson Bitter sweet symphony réalise un carton dans le monde entier, le groupe est empêtré dans une bataille juridique complexe.

Le riff orchestral de la chanson est un échantillon d’une réorchestration de The Last Time, un titre des Rolling Stones de 1966...

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: