Replay du lundi 21 décembre 2020

« Drive », une pop sophistiquée, un leader, un look et un clip bien léché

- Mis à jour le

En cette période de Noël, j’ai sélectionné un collector dont l’histoire abrite un conte de fée. Voici Drive du groupe américain The Cars, sorti en 1984.

26 septembre 1980 à  OAKLAN Benjamin Orr est le bassiste du groupe "The Car",
26 septembre 1980 à OAKLAN Benjamin Orr est le bassiste du groupe "The Car", © Getty - Larry Hulst/Michael Ochs Archives

Depuis le milieu des années 70, c’est avec une pop sophistiquée que The Cars et leur leader compositeur Ric Ocasek, suivent doucement la route du succès, qui les conduit à sortir, un nouveau single appelé  Drive.

Nous sommes en 1984, en pleine hégémonie des chaines de TV musicales. 

Le morceau doit donc impérativement être soutenu par un clip vidéo dont l’objectif sera aussi de familiariser l’image quelque peu underground du groupe. Pour se faire, le réalisateur imagine qu’une figure féminine connue intègre le casting. 

Par soucis d’esthétique, il faudra en plus qu’elle soit aussi grande et filiforme que Ric Ocasek ! A cette époque, aussi célèbre et longiligne, il n’y en a qu’une : Elle s’appelle Paulina Poriskova,  égérie, cover girl et mannequin star, qui n’a alors que 19 ans. 

Pour la première rencontre entre Ocasek et Paulina, le réalisateur loue une suite dans un palace de Manhattan. C’est dans ce contexte intimiste, que les deux font leurs premières répétitions, mais quasi instantanément, il se passe quelque chose de très fort entre eux. Quand les répétitions se terminent, ils ne veulent pas s’arrêter et insistent pour continuer seuls. D’ailleurs ils ne libéreront  la suite qu’au petit matin…

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: