Replay du lundi 23 novembre 2020

“Everybody’s Talkin’” un collector derrière lequel se cache une tentative de plagiat

- Mis à jour le

Aujourd’hui j’ai sélectionné pour vous un Collector derrière lequel se cache une gentille tentative d’escroquerie Everybody’s Talkin’ de Harry Nilsson, sorti en 1968.

Harry Nilsson au piano en 1972.
Harry Nilsson au piano en 1972. © Getty - Stan Meagher/Daily Express/Hulton Archive

Pour la bande originale de son futur film Macadam Cowboy avec Jon Voight et Dustin Hoffman, le réalisateur John Schlesinger veut une musique qui marque les esprits. Il sollicite alors deux des plus grands chanteurs folk de l’époque : Bob Dylan et Joni Mitchell… Mais tout ce qu’il reçoit d’eux ne lui convient pas. 

Changement de plan : il se souvient d’un morceau précis entendu il y a quelques mois sur le dernier album d’une autre star de la musique du moment, Harry Nilsson. Cette chanson c’est Everybody’s Talkin’, et elle lui plaît d’autant plus que pour l’instant elle est passée totalement inaperçue… 

Harry Nilsson est ravi de cette sollicitation mais voilà, Everybody’s Talkin’ est une reprise, et si le film est un succès, alors il passera à côté d’une petite fortune en droits d’auteur… 

C’est pourquoi il propose à John Schlesinger de composer un nouveau morceau sur mesure, qui collerait parfaitement au scénario.....

Retrouvez la suite de "Collector" par Nicolas Lespaule, en cliquant sur le lecteur en haut de cette page ou abonnez-vous gratuitement au podcast.

Bonne écoute.

Mots clés: